mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

page niveau 3

chiens guides

Le chien guide accompagne les pas de son maître chaque jour, chaque instant. Bien plus qu'un animal de compagnie il devient les yeux de la personne et la MACIF sait combien c'est essentiel.

"Les enfants m'appellent Madame Joad, c'est le nom de mon chien" s'amuse Sophie Duranteau.

Non voyante depuis une quinzaine d'années, la jeune femme ne peut guère se passer très longtemps de son guide le plus fidèle. Joad désormais âgé restera en sa compagnie sauf bien sûr s'il n'accepte pas le nouveau venu. Car Sophie n'envisage pas l'avenir sans un chien pour guider ses pas. "C'est la Vie, c'est comme changer de maison" raconte t-elle.

Joad est désormais trop âgé pour travailler. Sophie le gardera près d'elle s'il veut bien accepter la présence d'un nouveau chien guide dont elle ne peut se passer.

Le harnais relie la main du maître à son chien, et sa jambe gauche est placée tout près des côtes de l'animal. "C'est une sorte d'osmose physique fabuleuse pour une personne qui ne voit pas, relate Sophie Duranteau. Le chien anticipe, cherche l'escalier... vous indique où il se trouve. S'il se couche il y a danger. Si vous êtes malade, le chien le sait et vice versa".

Un chien guide comme Joad connaît 140 mots. A peine l'ordre "carte" donné et le voila qui se dirige vers le distributeur de billets. "Guichet" ! Le chien pose ses pattes sur le comptoir derrière lequel attend un conseiller.

Très attentif à la voix de son maître, il ne s'occupe que de lui.

Sylvaine Barbier, 38 ans, non voyante depuis 2001 doit la vie à sa première chienne.

Celle-ci a été tuée par un chauffard, alors qu'elle mettait d'urgence sa maîtresse en protection sur le trottoir. Totalement dévoué à son maître, le chien guide est soigneusement éduqué et protègé. Le maître quant à lui doit suivre un parcours rigoureux avant de bénéficier, enfin, de la présence de l'animal qui guidera ses pas.

Garder ses distances par rapport à l'animal, le maintenir en permanence à la place qui doit rester la sienne, telles sont les consignes que reçoivent tous les maîtres dans le cadre d'une formation doublée d'une évaluation extrêmement poussée.

"La première sélection se fait sur dossier, témoigne Sylvaine Barbier . Tous les éléments sont passés au crible, la famille, l'environnement, le travail, le style de vie". L'examen se poursuit par une mise en situation de deux jours à l'école.
"Un instructeur en locomotion vérifie nos déplacements, notre comportement dans telle ou telle situation, et nous propose de tester plusieurs chiens" poursuit Sylvaine. Un psychologue vérifie la détermination réelle de la personne non-voyante.

Le dossier ainsi constitué est ensuite remis à un éducateur qui se charge de chercher l'animal adapté et de suivre son éducation. Cette étape peut prendre plusieurs mois, un an et demi dans le cas de Sylvaine. Enfin, après cette longue attente, le guide est présenté à son futur maître. La rencontre se fait au cours de deux week-end de détente qui précèdent la dernière étape : 15 jours de formation à l'école pour apprendre à donner des ordres, marcher, soigner, nourrir... en un mot vivre avec son chien.

"A force de ténacité on y arrive", expose la jeune femme qui ne cache pas l'anxiété que peut provoquer l'épreuve. Des bilans réguliers sont ensuite programmés. Un éducateur avertit par téléphone de son arrivée à proximité du domicile et observe ensuite un déplacement à l'insu du chien. Ce n'est qu'après deux contrôles de ce type que le contrat d'adoption peut être signé. Ce document donne au maître un droit d'usufruit sur l'animal tant que celui-ci peut travailler, 10 ans maximum. Le chien repartira ensuite en famille d'accueil ou restera chez son maître, en qualité d'animal de compagnie.

Les chiens guides de personnes non-voyantes sont autorisés dans tous les lieux publics à l'exception des salles de soins de l'hôpital et des cuisines de restaurant. L'école peut le reprendre en charge pour une courte période et garde un lien très fort avec tous les guides à quatre pattes. Les frais de vétérinaire, de soins et de toilettage sont à la charge du maître qui doit veiller au bien être et au confort absolu de son guide.

Parce que ces chiens guides sont essentiels pour protèger la vie de ces personnes non-voyantes, la MACIF a créé un contrat d'assurance adapté.

La MACIF et Handicapzéro mettent à la disposition des sociétaires MACIF, les documents suivants, en formats adaptés en braille, en caractères agrandis, et en audio. Ces documents sont également accessibles en ligne depuis votre espace personnel. Votre espace personnel n'est pas encore activé, inscrivez-vous : 

 

Contrat d'assurance : Chiens Guides d'Aveugles 

outils

  • envoyer la page à un ami