vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


Bruxelles veut améliorer l'accès au Web

vendredi 07 décembre 2012 à 09h46

Journée internationale des personnes handicapées.
 
À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, ce lundi 3 décembre, la Commission européenne vient de proposer différentes règles afin de leur améliorer l’accès aux sites Internet relatifs aux principaux services publics (administration, bibliothèques, impôts,...). Si ce texte était adopté, Bruxelles assure qu'il permettrait d’harmoniser les critères d'accessibilité aux sites concernés, tout en dopant l’économie des vingt-sept.

Aujourd’hui, selon la Commission européenne, seul un tiers des 761 000 sites Internet d’organismes européens du secteur public est pleinement accessible aux personnes souffrant d’un handicap, notamment visuel. Cette situation est même jugée "désastreuse" par Bruxelles qui, pour y remédier, vient de présenter une proposition de directive, visant à mettre en place d’ici fin 2015 de nouvelles règles applicables à 12 types de sites comme ceux des impôts, des allocations chômage ou familiales, relatifs à différents types de documents administratifs, aux bibliothèques, etc.

L’objectif du texte ? Harmoniser à l’échelle européenne les critères d'accessibilité à ces sites correspondant à différents services publics, afin de faciliter le surf aux "80 millions de personnes handicapées et aux 87 millions de personnes de plus de 65 ans que compte l'Europe". Plus concrètement, ces nouvelles règles permettront par exemple aux individus malvoyants d’entendre une description des images d'un site web, à l'aide d'un lecteur d'écran. Les personnes malentendantes pourront quant à elles lire des retranscriptions des fichiers audio, "et il sera possible d'explorer toutes les sections d'un site web à l'aide d'un clavier ou d'une souris", assure Bruxelles.

Un marché de deux milliards d'euros.
 
L’avantage est double pour les vingt-sept. D’une part, ces règles bénéficieraient aux personnes handicapées, mais cela renforcerait aussi l’économie de l’Union. "La proposition présentée aujourd'hui devrait permettre d'exploiter pleinement le marché européen de l'accessibilité du web qui représente, selon les estimations, 2 milliards d'euros mais qui ne réalise actuellement que 10 % de son potentiel. Les innovations stimulées suite à la proposition permettront également d'améliorer l'expérience en ligne de tous les utilisateurs du web grâce à des fonctionnalités plus étendues et à une diminution des coûts liés à leur fourniture", résume ainsi la Commission européenne.

Neelies Kroes, commissaire européenne en charge de la stratégie numérique de l’Union, a ainsi fait valoir que "de nos jours, nous avons presque tous besoin d'accéder à l'internet pour effectuer l'une ou l'autre démarche du quotidien et nous avons tous le droit d'accéder, dans des conditions d'égalité, aux services publics en ligne. La proposition présentée aujourd'hui devrait permettre de faire de ce droit une réalité et plus uniquement une idée. Elle devrait contribuer à améliorer les conditions de marché, à créer des emplois et à faire baisser les coûts de l'accessibilité du web pour les organismes du secteur public".

La proposition de directive se trouve désormais entre les mains du Conseil des ministres de l’UE et du Parlement européen, qui devront se prononcer sur ce texte, en vue d'une éventuelle mise en œuvre.

Source : pcinpact.com




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture