vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


L'implant qui voit

mercredi 09 octobre 2002 à 00h00

De petit pas en petit pas, on approche du moment où la technologie permettra de fabriquer un oeil artificiel. Cette fois, c'est une puce sensible à la lumière, que des scientifiques américains se proposent d'implanter dans l'oeil de personnes partiellement aveugles.

La technologie ne viserait que ceux qui souffrent de cécité partielle, et viserait donc à leur redonner une partie de leur vision. On pense en particulier aux gens qui souffrent d'une forme de dégénérescence de la vision en raison de leur âge, et dont la maladie a endommagé les cellules de l'oeil qui ont pour fonction de convertir la lumière en impulsions électriques envoyées vers le cerveau (c'est là que les images sont "décodées"). Un millier d'électrodes microscopiques éparpillées dans la rétine permettraient à ces gens de voir un millier de points de lumière.

Ils ne verraient donc pas une image complète, mais pourraient à tout le moins distinguer des formes immobiles ou en mouvement, se déplacer sans aide, et peut-être même lire, assure le chercheur principal, Kurt Wessendorf, du Laboratoire national Sandia. Le premier prototype pourrait être en oeuvre l'an prochain.

"Comparativement à l'élégance du design biologique original, notre invention est très primitive", ironise-t-il. Mais pour ceux qui jettent un oeil vers l'avenir, c'est un pas de plus.

Agence Science-Presse




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture