vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


accessibilité numérique : les TIC au service du Handicap

mardi 21 juillet 2015 à 08h50

Imaginez-vous surfer sur le web sans écran ni clavier ? Changer les chaînes de votre T.V. sans télécommande ni menu ? Répondre au téléphone sans entendre le moindre son ? Comment faire quand un handicap nous éloigne de toutes les facilités du monde numérique ?

Déficiences motrices, auditives, visuelles, vocales ou cognitives, le handicap touche, d’après le rapport mondial sur le handicap de l’OMS, plus de 1 milliard d’êtres humains ! En parallèle, une étude de Microsoft indique que 15% des internautes dans le monde sont confrontés au problème de l’accessibilité.

Pour Orange, l’inclusion numérique est un des piliers majeurs de son engagement responsable. Connecter des pays, des individus, leur proposer des services est une chose ; encore faut-il que le monde numérique soit accessible à la "minorité" la plus importante de la planète… Olivier Ducruix, en charge de l’entité Ergonomie et Solutions d’Accessibilité pour tous chez Orange, revient sur l’enjeu de l’accessibilité, notamment pour les personnes souffrant de déficience visuelle.

 

l’accessibilité numérique : Pourquoi ? Comment ? Pour qui ?

L’accessibilité numérique est un terme peu connu et surtout peu parlant. Commençons donc par le définir.

On dit qu’un produit ou un service est numériquement accessible lorsqu’il est utilisable par tous (personnes en situation de handicap, seniors mais aussi personnes valides) et dans tous les contextes, même dans un contexte technologique défavorable (débit réseau moindre, écran moins éclairé, sans souris, en se déplaçant, etc.).

Aujourd’hui, nous avons tous besoin d’accessibilité :

• en tant que personnes valides : pour travailler dans un train, en extérieur • durant une journée ensoleillée, etc ;

• en situation temporaire d’invalidité (bras cassé, etc) ;

• en situation de handicap.

Pour les non-voyants utilisant le Braille, une plage Braille peut remplacer l’écran. Ce dispositif peut être associé à la synthèse vocale, voire même complètement remplacé par les systèmes text to speach dits "de revue d’écran". © Sébastien Delorme Wikimedia Commons

Les personnes en situation de handicap sont souvent très intéressées par les nouvelles technologies car elles leur offrent la possibilité d’accéder à un grand nombre de services et de facilités de la vie quotidienne.

Améliorer l’accessibilité, c’est donc permettre à des millions de personnes de mener une vie aussi normale que possible, en éliminant des obstacles parfois infranchissables.

l’accessibilité numérique, état des lieux

Aujourd’hui, les sites web ne sont ni totalement accessibles ni totalement inaccessibles. Des efforts ont été réalisés mais il reste du chemin à parcourir.

Un exemple tout bête : un non-voyant utilise la synthèse vocale (voix synthétique qui lit ce qui se passe à l’écran et qui permet d’interagir) pour remplir un formulaire web. A un moment, il doit choisir entre 2 liens intitulés "cliquer ici /ou bien ici selon votre choix". Si au niveau html ou via le CMS ces liens n’ont pas été décrits (lien 1 = oui / lien 2 = non), la synthèse vocale ne peut que lire : "lien cliquer ici" / "lien ou bien ici". L’utilisateur est alors placé face à un point bloquant !

Lire la suite sur e-rse.net




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture