vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


se faire belle quand on est non-voyante

vendredi 25 décembre 2015 à 09h22

Parce que nous sommes dans une société où l’importance de voir et d’être vu conditionne les êtres et les comportements, où la notion du regard que l’on porte sur soi influe sur le monde, il devient essentiel d’interroger l’importance de ce regard...

Qui plus est pour les personnes déficientes visuelles !

Faut-il croire alors que les personnes déficientes visuelles sont étrangères au monde du prêt-à-porter mais également à celui des cosmétiques et du maquillage ? Que l'association de couleur est impossible pour des personnes ne voyant que du noir ? Le bon goût serait-il l'apanage des biens voyants ?

"Virginie : se maquiller sans miroir est ce possible, ou cela relève t’il pour vous comme un défi ?

Wahiba : prendre soin de soi est essentiel pour un bien-être personnel. Il y a différentes approches pour un bon maquillage. Lorsqu’on voit très mal ou très peu, la télé loupe est la solution. On peut grâce à la loupe  apercevoir son visage et se   maquillerez revanche, lorsqu’on ne voit plus du tout, il est possible d’apprendre des techniques simples à mettre en œuvre sans aucun entraînement. L’exemple du fond de teint. D'abord il s'agit de repérer le niveau de crème avec l'index et en prendre une petite quantité. On passe ensuite la quantité sur tout le visage en étalant bien à l’aide d’une éponge beauty blender. Pour le fard à paupière, il faut étaler avec les doigts sur toute la paupière, en partant du centre en estompant sur les extrémités dans ce cas choisir une crème ., mais tout cela s’apprend avec le temps et il existe des ateliers maquillage à destination des personnes déficientes visuelles.

Virginie : où se déroulent ces formations et à quoi elles consistent exactement ?

Wahiba : à apprendre tout simplement à se faire belle, se maquiller, s'apprêter.

Cette formation est proposée par la société J’avais Pas Vu créée par Mme Barreau Véronique qui après avoir été Directrice artistique, puis journaliste et responsable des productions audio-visuelles de plusieurs magazines décide de mettre ses compétences en matière de mode au profit de la diversité et plus particulièrement celui du handicap ; Dans ces formations qu’elle a mises plus de 2 ans à  concevoir Véronique et son équipe forme les personnes aux différentes techniques de maquillage en utilisant principalement les doigts, mais elles ont également pour vocation de sensibiliser le monde de la cosmétique sur l’utilité pour tous d’avoir des produits accessibles.

Virginie : ces ateliers sont ils que pour les femmes ayant une déficience visuelles ou sont-ils  ouverts à tout le monde ?

Wahiba : non justement c’est ce qui est intéressant, ces atelier sont ouverts à toutes les femmes qu’elle soit voyante ou non. Car même bien voyante il est bien de savoir également se maquiller sans forcément utiliser un miroir et puis, cela permet d’échanger.

Virginie : est-ce que J’avais Pas Vu compte organiser des ateliers de ce type en Nord Pas-de-calais ?

Wahiba : Oui, justement, il y a une réelle volonté de développer ces ateliers dans la région courant 2016… "

source : france3-regions.francetvinfo.fr




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture