vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


droits des handicapés : le cri du cœur des non voyants

jeudi 24 décembre 2015 à 09h03

Déçue que ce handicap soit encore peu connu et que les personnes qui en sont atteintes éprouvent des difficultés à trouver un emploi voire qu’elles soient écartées de la société, l’Association nationale des aveugles du Gabon a décidé de monter au créneau.

Profitant de la célébration de la Journée internationale des droits de l’homme, l’Association nationale des aveugles du Gabon a lancé une campagne de sensibilisation, le 11 décembre courant dans la commune de Ntoum. Une initiative placée sous le thème "Cécité et éducation", qui devrait durer deux semaines, et dont l’objectif est de dédramatiser la situation des handicapés, d’encourager les pouvoir publics à intégrer davantage les personnes aveugles dans la vie publique et d’exhorter les non voyants à faire valoir leurs potentialités.

Pour le président de l’Association nationale des aveugles du Gabon, "le commun des mortels ignore la cécité, ou est-elle encore mal perçue. Or, nous souhaitons la faire connaître et la présenter comme un facteur qui n’empêche pas le développement de l’individu qui en est atteint. A travers le thème de l’éducation, nous interpellons les autorités, parce qu’au niveau de l’éducation des personnes aveugles, nous regrettons que le secteur ne soit pas encore parfaitement structuré. Nous n’avons qu’un seul établissement privé qui forme dans l’enseignement général".

Si Nzeng Ntoutoume a annoncé qu’au cours de ces deux semaines de sensibilisation, plusieurs dizaines de cannes blanches seront distribuées aux handicapés, il n’en pas moins rappelé que la campagne a deux principales cibles : les aveugles et leurs proches. "Les aveugles, parce que ce sont eux qui ont perdu la vue. La campagne leur permettra d’acquérir des outils pour mieux se situer dans leur espace vital. Et pour ceux qui ne sont pas handicapés, nous leur présenterons les moyens de prévention et de lutte contre la cécité", a-t-il expliqué, non sans appeler les pouvoirs publics à la prise en compte de ces citoyens, encore considérés à tort comme des assistés voire des charges pour la société. "Nous affirmons que l’aveugle est aussi capable d’apporter sa pierre à l’édifice du Gabon. (…) Nous souhaitons que les aveugles aient aussi le droit de parler dans cette nation. Un aveugle peut diriger une institution ou enseigner dans des écoles comme cela se fait dans d’autres pays", a-t-il lancé, espérant se faire entendre, pour que les droits des handicapés soient respectés et surtout que des opportunités leurs soient offertes.

source : gabonreview.com




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture