vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


Des vibrations dans le doigt

lundi 01 septembre 2008 à 14h59

Fixé sur une canne blanche classique, un boîtier électronique détecte les obstacles à l'aide d'infrarouges et émet une vibration transmise à l'un des doigts par un capteur.

La canne Tom Pouce séduit de plus en plus les déficients visuels formés à l'école des chiensguides d'aveugle, près d'Angers.

La canne blanche des aveugles avait déjà subi de nombreuses améliorations depuis son lancement en 1929. Tantôt plus légère. Tantôt plus souple. Équipéed'un embout plus ou moins gros suivant l'environnement de son possesseur. La voilà désormais entrée dans l'ère de la haute technologie.

Cette canne électronique, encore au stade de l'expérimentation,  ne change pas vraiment l'allure générale de sa devancière. Mais, question confort, elle apporte un véritable plus.

Des vibrations dans le doigt.

L'objet n'a pourtant pas l'air d'être redoutable. Un boîtier de la taille d'un paquet de cigarettes a seulement été fixé sur la canne. Fonctionnant à l'aide de deux piles, il dispose de deux fenêtres infrarouges censées détecter les obstacles situés entre les genoux et le dessus de la tête. Le déficient visuel est alerté par des vibrations transmises dans l'un de ses doigts.

Mise au point par le C.N.R.S., le Centre national de la recherche scientifique, cette technologie dénommée "Tom Pouce" a déjà plusieurs années d'existence.

Chaque année, entre 70 et 80 personnes sont formées à la canne électronique en France. En 2008, l'école des chiens d'aveugles de l'Ouest en aura formé huit.




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture