vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


Des scientifiques identifient les gènes de la cécité produite par l’œdème cornéen

mardi 30 septembre 2008 à 11h03

Des scientifiques de l’Université de Grenade et de l’Hôpital Clinique San Cecilio ont établi pour la première fois les causes de la cécité produite par l’œdème cornéen, et identifié les gènes responsables du même.

L’équipe de recherche en Ingénierie Tissulaire de l’UGR et de l’Hôpital Universitaire San Cecilio, qui a récemment construit la première cornée artificielle complète, a établi dans un travail de recherche que vient de publier la revue "Experimental Eye Research" de nouvelles découvertes en rapport avec la cécité due à l’œdème cornéen ayant pour origine l’altération de la barrière de cellules de l’endothélium cornéen. Quand la barrière de cellules endothéliales est indemne, la cornée reste déshydratée et transparente.

Un œdème suppose un gonflement provoqué par l’accumulation de liquide dans les tissus du corps humain, y compris la cornée. Les chercheurs grenadins ont démontré que l’altération des mécanismes qui régularisent le volume des cellules endothéliales et leur contenu en ions, est la raison pour laquelle la barrière endothéliale cesse d’être efficace dans le contrôle de la transparence de la cornée.

Concentration d’ions

La recherche a établi expérimentalement le volume et la concentration d’ions dans les cellules quand elles forment la barrière endothéliale et quand elles cessent de la former. Si, en raison d’un traumatisme, d’une chirurgie de cataracte, du vieillissement, etc., la barrière de cellules endothéliales se casse, les cellules restantes désagrégées augmentent leur volume et leur contenu en ions, potassium et chlore. L’objectif de ces changements est de recomposer la barrière endothéliale, d’éviter l’œdème cornéen et, en conséquence, la perte de transparence et la cécité qu’elle entraîne. La recherche menée à bien à l’Université de Grenade a également déterminé les gènes impliqués dans le contrôle du processus en question.

Ces récentes découvertes suggèrent de nouveaux traitements pour l’œdème cornéen. Les scientifiques expliquent que, dans un futur proche, peut-être pourra-t-on utiliser des collyres comprenant les ions impliqués ou même, moyennant la thérapie génique, modifier l’expression des gènes atteints, ce qui pourrait corriger ou pallier certaines parmi ces altérations.





vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture