vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


Six nouveautés efficaces contre la baisse de la vue

mercredi 26 novembre 2008 à 10h37

La recherche avance à pas de géant en ophtalmologie, tant sur le plan de la chirurgie que des médicaments. Tout ce qu'il faut savoir pour en bénéficier et garder longtemps bonne vue, bon oeil.

• Ralentir le vieillissement de la rétine.

Comme tous les tissus du corps humain, la rétine vieillit. Elle possède bien un système d'épuration qui lui permet de se débarrasser des radicaux libres (tous les déchets toxiques) responsables de son vieillissement prématuré. Mais ce système a tendance à fonctionner de moins en moins bien au fil des années.

Sur le plan alimentaire, ce sont deux caroténoïdes (la lutéine et la zéaxanthine) qui jouent ce rôle protecteur. Il suffit de consommer certains fruits et légumes (asperges, choux, brocolis, courgettes, épinards, petits pois, poivrons, oranges, maïs, kiwis, raisin…) pour en faire le plein. Nos besoins en caroténoïdes (6 Mg par jour) sont couverts par l'apport quotidien de cinq fruits et légumes, dont au moins un de ceux qui en contiennent le plus.

D.M.L.A. : de nouveaux médicaments.

A un stade précoce de la forme sèche de la maladie, des compléments alimentaires (vitamine C et E, bêta-carotène, zinc et oméga 3) réduisent de 25 % la survenue de complications à cinq ans. Ces compléments ne sont pas pris en charge par l'Assurance maladie.

Dans la forme humide, des progrès ont été réalisés avec la mise au point de récents médicaments, efficaces pour stopper son évolution, mais très coûteux (entre 700 et 1 200 € la dose). Un nouveau traitement vient bouleverser la donne. L'Avastin, initialement destiné aux cancers du côlon, s'avère avoir les mêmes effets que le en injection intra-oculaire et cela, pour un coût 40 fois moindre (30 €) ! Ce médicament n'a pas encore reçu l'autorisation de mise sur le marché dans cette indication mais est disponible pour le cancer du côlon, et les hôpitaux l'utilisent déjà.

D.M.L.A. : Des prothèses pour retrouver la vision.

L'équipe du Pr José Sahel (chef de service de la Fondation Rothschild, àParis, et directeur d'une unité Inserm) et celle du Dr Serge Picaud (directeur de recherche à l'Inserm) travaillent actuellement à la conception de prothèses rétiniennes de nouvelle génération composées de 256 capteurs (contre 16 jusqu'à présent) et d'un système capable de transformer l'image en signaux électriques. Les premières prothèses sont en test sur des malvoyants. Elles seront ensuite, si leur succès se confirme, plus largement proposées.

• Glaucome chronique : une technique plus douce.

Une technique pleine de promesses a récemment vu le jour : la pneumotrabéculoplastie (PNT). Un appareil placé autour du visage rend le trabéculum perméable sans chirurgie. Les suites sont simples : l'oeil devient un peu rouge et la vision perturbée durant quelques heures. Il faut éviter les efforts violents et utiliser des collyres anti-inflammatoires ainsi que des antibiotiques pendant plusieurs semaines. Côté recherche, on attend de nouveaux collyres capables de stabiliser la pression à l'intérieur de l'oeil. Mieux : des collyres à utiliser une fois par mois sont attendus dans un proche avenir.

Des chercheurs travaillent, enfin, à la mise au point de médicaments capables de régénérer le nerf optique (la seule solution pour que les troubles visuels régressent) mais il faudra attendre probablement plusieurs années avant leur commercialisation.

• Cataracte : une opération miniaturisée.

Le cristallin déficient est détruit avec des ultrasons ou des oscillations vibrantes, puis extrait par une incision et remplacé par un implant, qui peut, en outre, améliorer la vision. Les récents progrès concernent la taille de ces implants, tellement petits (par pliage) qu'une incision minime suffit pour les laisser passer. Or, plus l'incision du cristallin est petite, plus les risques (notamment infectieux) sont faibles et la cicatrisation rapide.
De plus, les implants mis en place peuvent corriger d'autres défauts de vision, comme la myopie : de quoi faire d'une pierre deux coups !

• Presbytie : la solution du laser.

Comme on opère une myopie, on peut désormais opérer une presbytie. Une alternative aux lunettes des "quadras" et aux lentilles. La vision ainsi obtenue est équivalente à celle procurée par des verres progressifs : c'est net de près si on regarde vers le bas et net de loin si on regarde vers le haut. La presbytie évoluant entre 45 et 60 ans, le résultat n'est définitif que si on opère quand elle est stabilisée. Le coût est de 3 000 à 3 500 € pour les deux yeux (à la charge du patient).

• Rendez-vous médical : des délais raccourcis.

La loi autorise les opticiens à renouveler directement les lunettes ou les verres correcteurs, à la condition expresse quel'ordonnance (établie par un ophtalmologiste) soit postérieure au 15 avril 2007 (date de parution du décret) et que l'opticien ne décèle aucune nouvelle anomalie de la vision. Cette mesure concerne surtout les personnes de moins de 50 ans, qui, majoritairement, ont moins besoin d'une surveillance rapprochée. Les seniors, eux, ne peuvent faire l'économie d'une visite chez le spécialiste, surtout en cas de diabète ou de glaucome.

• Pour en savoir plus.

 snof.org : le site national des ophtalmologistes de France est une mine de renseignements sur les maladies de l'oeil et des paupières.

asnav.org : le site de l'Association nationale pour l'amélioration de la vue propose informations et tests visuels.

• Association Retina France pour soutenir la recherche et les malades : 0801.30.20.50, retina-france.asso.fr.

• Pour s'informer sur le glaucome : preservezvotrevue.fr et le N° Vert : 0800.603.660.

• Association de la D.M.L.A.association-dmla.com/ et le N° Vert : 0800.880.660.



Source : notretemps.com






vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture