vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


De ses doigts d'or, elle crée des jouets pour les enfants en situation de handicap

dimanche 22 décembre 2019 à 09h07

Habile. Patiente. Dévouée. La Neversoise Nadia Michot, présidente de l’association Ludo-Braille, crée des jeux qu’elle offre aux enfants de 1 à 12 ans en situation de handicap. Confiez-lui feutrine, boutons, papier, carton, bois, plastique... Son imagination et ses doigts en or feront le reste.

Elle a des doigts en or pour couper, scier, coller, coudre, dessiner, peindre. Une imagination fertile. Une patience à toute épreuve. Une aisance à manipuler le papier, le carton, la mousse, la feutrine, le bois, les ciseaux... Du temps à dépenser sans compter pour fabriquer des jeux qu’elle offre prioritairement aux enfants de 1 à 12 ans en situation de handicap.

À 47 ans, telle une magicienne, la Neversoise Nadia Michot, présidente de l’association Ludo-Braille, redonne vie à des jeux incomplets. Tel un Géo Trouvetou, lunettes sur le nez, elle en crée aussi de nouveaux, colorés, avec des objets du quotidien, même anodins. "Je récupère tout ce que me donnent des connaissances, des écoles, des collèges… Du moment que c’est en bon état", sourit la quadragénaire.

Dans le débarras de sa maison, elle entasse son bric-à-brac : des jeux et jouets, peluches, petites voitures, dès, pions, cartes à jouer, personnages articulés, morceaux de feutrine, accessoires accessoires médicaux et de cuisine en plastique, boutons… promis à un bel avenir.

le dragon malade

Un dragon vert en peluche, mu en animal malade avec mouchoir en main et écharpe autour du cou, attend que les enfants le soignent. Ses médecins en herbe doivent reconnaître ses gélules en feutrine colorées à partir d’une bandelette avec des gommettes aux couleurs du traitement médical.

Sa créativité a aussi accouché d’un jeu de coccinelles, version XXIème siècle des petits chevaux. De banals morceaux de tissu sont devenus des petits canards multicolores au corps et aux œufs tantôt garnis de perles, de papiers de bonbons ou d’allumettes. Au bruit et au toucher, les "éleveurs" d’un jour attribuent chaque œuf au bon volatile.

Une tirelire a retrouvé une nouvelle jeunesse en devenant un jeu de découverte des couleurs avec des jetons à glisser dans la fente… Un livre n’y suffit pas pour répertorier ces inventions. Nadia Michot en a déjà écrit quatre.

Elle est l’auteur de quatre livres publiés aux éditions L’inédite : "Fabriquez vos jeux en feutrine", "Doudous en feutrine", "Petite couture en feutrine pour enfants" et "Jeux pour enfants à faire soi-même".

Dès qu’elle échappe à la rigueur des chiffres de la comptabilité du conseil départemental, où elle travaille depuis vingt ans, elle laisse filer sa créativité. Avec pour seul point de mire le bonheur des enfants auxquels elle offre ses jeux à la demande. "Ah, si je pouvais ne faire que cela…", rêve cette maman d’une adolescente de 17 ans.

Ses créations ont déjà ensoleillé la vie d’enfants de Belgique, d’Italie et de France. Mais, à son grand regret, de peu de gosses nivernais malgré sa communication sur Facebook, des articles dans des publications spécialisées et son réseau de connaissances.


une rencontre a bouleversé sa vie

Dans ses mains, sont nées des centaines de jeux. "Le soir en rentrant du travail, le week-end, pendant les vacances. C’est ma passion". Depuis sa salle à manger, devenue atelier, elle imagine le bonheur des enfants, leurs sourires quand ils s’approprieront ses créations. C’est sa vitamine C. Son énergie. "Jamais je ne suis restée en panne d’inspiration devant un objet ou un matériau mais il faut qu’il ait de la couleur. Si je sèche, je passe à autre chose et j’y reviens plus tard. Je suis un peu têtue", sourit-elle.

Elle a toujours été habile, dotée d’une imagination débordante. "Toute petite déjà, je fabriquais des pompons, des marionnettes…" Quelques années plus tard, son baccalauréat décroché au lycée Alain-Colas de Nevers, elle se tourne vers des études d’arts graphiques à Nantes (Loire-Atlantique).

En 2005, la rencontre sur internet d’un enfant de Paris devenu non-voyant après une méningite, Clément, bouleverse sa vie. Consciente de la valeur de ses mains, elle crée son association, Ludo-Braille, avec l’idée généreuse de donner aux enfants handicapés des jeux de sa conception. "Christine, la maman de Clément, m’a encouragée". 

"Je donne tout ce que je crée. Je demande juste le paiement des frais d’envoi et un avis en retour. Et si les parents veulent m’envoyer une photo de leur enfant avec l’objet, c’est encore mieux".

Trois ans plus tard, elle reçoit le troisième prix national du concours Les Femmes Version Fémina, du nom du supplément dominical publié par Le Journal du Centre. Elle a été plébiscitée par les lecteurs de la région et les membres du jury national après la publication d’un article dans nos colonnes. Consécration. Une somme de 5 000 € vient soutenir son association. La même année, elle gagne un prix de l’organisation non gouvernementale Handicap International pour la réalisation de deux jeux destinés aux jeunes déficients visuels dans le cadre du Concours des papas bricoleurs et mamans astucieuses.

À l’aube de l’année 2020, Nadia Michot souhaite plus que jamais que ses créations "servent aux enfants. Créer c’est bien, mais si ça reste dans le placard…". Elle ne désespère pas d’entrer en contact avec de nouvelles familles nivernaises et des professionnels de santé (médecins, orthophonistes, psychologues…) pour doter leurs salles d’attente de ses jeux. "Je donne tout ce que je crée. Je demande juste le paiement des frais d’envoi et un avis en retour. Et si les parents veulent m’envoyer une photo de leur enfant avec l’objet, c’est encore mieux", conclut-elle.

Si vous avez des jeux et jouets avec des pièces manquantes, ou des peluches, du tissu, de la feutrine, des voitures miniatures, des accessoires de jeux (dés, pions...) , des boîtes en plastique… pouvant servir à la conception de nouvelles distractions pour enfants, ils intéressent Nadia Michot. Il est possible de la contacter à l’adresse ludobrail58@orange.fr  

source : lejdc.fr 

 




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture