vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


Braille : pas de rêve américain

mercredi 01 avril 2009 à 15h48

Un nombre impressionnant d'enfants outre-Atlantique n'ont pas eu la chance d'être formés à la lecture du braille, certains estimant qu'il valait mieux les contraindre à recourir au peu de vision dont ils disposaient, un peu comme on forçait les muets à parler...

Le constat réalisé aux États-Unis est consternant : près de 1,3 million de personnes sont aveugles, mais seuls 10 % savent lire le braille. Pire, 10 % seulement des enfants nés aveugles suivent une formation qui leur permettra de le lire, précise la National Federation of the Blind.

Les enseignants sont rares et ceux qui le pratiquent doivent régulièrement faire la navette entre deux établissements. Marc Maurer, président de la Fédération ajoute même que si les bons enseignants existent, les bons programmes d'enseignement sont plus rares.

Le recours à la technologie devient un palliatif important, au moins pour accéder à la lecture. On comprend un peu mieux le sens de ces chiffres en les mettant en rapport avec le conflit qui oppose actuellement la Guilde des auteurs à Amazon, avec des associations d'handicapés entre les deux, au sujet de la synthèse vocale du Kindle 2.

L'étude révéle également que 70 % des aveugles sont également sans emploi.

Ces résultats inquiètent, car si la technologie a permis de combler des manques, elle ne permet pas l'alphabétisation à proprement parler de ces personnes.

Les États-Unis projettent de parvenir à un certificat d'aptitude à la lecture du braille obligatoire d'ici à 2015, mais pour la Fédération, l'une des démarches importantes est de faire comprendre que rien, quelle que soit la technologie mise en place, ne peut remplacer la lecture elle-même.






vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture