vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


le goalball un sport de déficients visuels ouvert à tous

jeudi 30 juillet 2020 à 09h13

Ce sport pour les déficients visuels n'a aucun équivalent chez les valides car c'est une création de toute pièce pour cet handicap.
Cette discipline est en forte croissance en France et a en point de mire les jeux paralympiques de Paris 2024.

Le goalball est un sport qui est en plein expansion et qui se développe rapidement en France. L'objectif est d'être performant aux jeux paralympiques de Paris 2024. Pour y parvenir, les bleues ainsi que leurs collègues masculins doivent progresser et devenir des grandes nations au niveau mondial car ils sont respectivement dans la deuxième et troisième division européenne.

Cette discipline peut être pratiquée par tous les déficients visuels sans exception mais également par les valides. En effet, elle n'est pas inclusive bien au contraire elle est ouverte à tous. Cette différence s'annule durant les matchs de deux fois dix minutes puisqu'ils ont des lunettes OPAC pour maintenir l'équité sportive.

Le terrain est identique à celui du volley-ball, il fait 18 m sur neuf avec les buts sur toute la largeur et une hauteur de 130 cm. Pour se repérer, un fils fixé par du scotch est placé au sol pour diviser le terrain en six zones de 3 m. Chaque équipe de trois joueurs occupe une moitié de terrain qui est symétrique à l'autre. La première partie en partant des cages est appelée la zone d'orientation, elle est réservée à la défense. Ensuite, c'est la zone de tir c'est le périmètre que ne doivent pas dépasser les joueurs pour lancer le ballon et puis la zone neutre ou le sphère doit rouler.

Une équipe alterne entre La Défense et l'attaque, les défenseurs peuvent arrêter la balle avec n'importe quelle partie de leur corps bien que la position préférentielle soit le plongeon. Une fois le ballon récupéré, ils deviennent des attaquants mais leur tire peut être fautif. Si le même joueur s'exécute 3 fois 2 suite, s'il ne fait pas rebondir le ballon dans la zone de tir et si l'équipe n'a pas frappé dans les huit secondes réglementaires. Dans ce cas, le fautif est seul il doit être concentré, à l'écoute, réactif et avoir une très bonne condition physique pour essayer de stopper la tentative.

Au niveau du championnat, cette saison les féminines ont six équipes, il y a Nîmes, Besançon, Lyon, Toulouse, Décines et Catalogne Espagne. Alors que chez les hommes il y a plus de club. De ce fait, ils ont répartis dans deux groupes, la poule A est composée de Toulouse, Nanterre, Eaubonne, Lille et Nîmes (réserve). Tandis que la poule B est constituée de Lyon, Marseille, Nîmes, Nantes et Nanterre (réserve). Le coronavirus a impacté l'épilogue du championnat mais ce n'est pas pour autant que les dirigeants ont décidé de faire des années blanches car ils ont préféré reporter.

source : podcastjournal.net




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture