vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


Georges Pacheco, "Le regard des aveugles"

mardi 01 septembre 2009 à 11h49

L'acte de photographier des aveugles peut être considéré comme paradoxal à certains égards mais fascinait particulièrement Georges Pacheco et l'interrogeait non seulement sur la condition des aveugles, mais aussi sur la notion d’identité.

Un aveugle a t-il une plus grande liberté dans sa façon de poser, de s’exposer ou de se révéler qu’un voyant ? Est-il aussi prisonnier de codes, conventions et représentations sociales ? Les questions du "être beau", du "bien poser" ou du sourire obligé allaient-elles avoir un sens pour ces non-voyants ? Existe-t-il des différences significatives dans la manière de se représenter entre aveugles de naissance et aveugles ayant déjà vu ? Peut-on parler de regard dans le cas de l’aveugle ? L’incapacité de se voir permet-elle de s’identifier, de se reconnaître ? Qui décide de l’identité en définitive, soi-même ou l’autre ? Et la ressemblance dans tout ça ?

Parallèlement et suite à chaque autoportrait il demandais à chacun des aveugles de me décrire le plus finement possible quelle serait l’image photographique qu’ils auraient souhaité réaliser eux-mêmes s’ils avaient l’usage de la vue. Chacun d’eux a donc décrit son "image-Désir" pour une série de 60 autoportraits accompagnés de 60 textes.

De 2001 à 2004, il est retourné régulièrement à Lisbonne pour réaliser ce travail. Il y a rencontré des personnes non voyantes aux destins divers à qui il a proposé et leur a permis de réaliser leur propre autoportrait. Pour la première fois de leur vie, il leur était demandé d’actionner une petite poire reliée à un appareil photo, et de devenir à la fois photographe et modèle, sujet et objet photographique. Il voulais savoir comment un aveugle allait aborder la question de l’autoportrait, comprendre ce que ça voulait dire et impliquait de ne pas voir et de devoir donner une image de soi. Il leur soumettais la même consigne : considérez cette séance photo comme un moment de totale liberté, prenez votre temps et exprimez ce dont vous avez envie.

Vernissage le 11 septembre à 18:00 au Musée Stimultania 33 rue Kageneck 67000 Strasbourg.

La galerie est ouverte du mercredi au dimanche de 15:30 à 18:30 et l'entrée est gratuite.




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture