vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


le Voice Lab lève 4,7 millions d’euros pour développer une marketplace de solutions vocales

vendredi 18 juin 2021 à 08h22

Le Voice Lab, une association française dédiée à la voix, a annoncé avoir obtenu une aide de 4,7 millions d’euros auprès de la Bpifrance, banque publique d’investissement française. Ces fonds permettront de franchir une étape supplémentaire dans le développement d’une offre vocale indépendante. Le projet proposé est celui d’une marketplace proposant plusieurs solutions vocales : applications de reconnaissance vocale, assistants vocaux, logiciels de sous-titrage et d’aide aux malentendants.

l’association "Le Voice Lab" pour proposer des solutions autour de la voix et du son

Le VoiceLab est une association française dédiée à la voix fondée en 2019. Elle regroupe plusieurs acteurs académiques, publics et privés, dans le but de proposer une offre riche de solutions propres et de référencer les pure players et donc, de favoriser la diffusion des technologies liées au son et à la voix. Pour Le Voice Lab, la data vocale est un enjeu majeur pour l’avenir pour des raisons de sécurité et de confidentialité des données, mais aussi parce que la voix sera, selon eux, l’une des principales interfaces de communication dans le futur.

Grâce à ses initiatives, l’association est lauréate du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) et de l’appel à projets “Mutualisation de moyens au service des filières et plateformes numériques de filières”. L’organisme a pour objectif de contribuer au développement d’une data marketplace de service vocal et donc, de favoriser la mutualisation de données vocales à l’échelle nationale. The Voice Lab souhaite que le secteur de la data vocale soit maitrisé économique afin de garantir la souveraineté des acteurs français et européens.

un projet pour se démarquer des géants du numérique

Le projet proposé par The Voice Lab se fixe trois objectifs : 

Créer un corpus français de 100 000 heures de données vocales et mutualiser ces données vocales dans un espace neutre et sécurisé.

 Créer un moteur de reconnaissance de la parole.

 Créer une Marketplace française et/ou européenne des services vocaux.

Avec ce projet, l’association souhaite combler le potentiel fossé qui peut se créer entre les géants du numérique et les acteurs plus modestes. Leur solution consiste donc à se regrouper pour définir de nouveaux modèles économiques et technologiques pour proposer des alternatives et une offre si possible complète. C’est ce que soutient Karel Bourgois, Président du Voice Lab, dans ses propos : 

"La mutualisation des données permet de concevoir des modèles de reconnaissance vocale en langue française pour alimenter différents services de transcription automatique de la parole, entre autres open sources. Les moteurs permettent ainsi aux différents acteurs – académiques, privés ou publics – de créer des services ou des produits vocaux en toute indépendance des GAFAM. Les laboratoires et les acteurs privés français pourront ainsi lever de nombreux verrous, en particulier liés au volume et à la diversité des données disponibles. La mission du Voice Lab est de créer une alternative aux solutions et aux modèles économiques existants, afin de garantir d’un côté le respect de la vie privée des utilisateurs et de l’autre de prévenir une dépendance économique aux GAFA et BATX sur les interfaces vocales qui seront les interfaces du futur".

Plusieurs entreprises membres du Voice Lab sont à l’initiative du projet : Aday, Batvoice, Kwalys, Linagora ainsi que Voxist.

une marketplace de solutions numériques vocales

Parmi les produits et services qui pourront être conçus et être ensuite disponibles sur la marketplace, on retrouve :

 Des applications de la reconnaissance vocale qui s’imposent dans de nombreux domaines et métiers et sont par ailleurs à la base d’avancées en termes d’accessibilités (handicap visuel et auditif, illectronisme).

 La création d’assistants vocaux embarqués.

 La création d’assistants vocaux pour téléphone ou enceinte connectée.

 Des outils de compréhension des conversations téléphoniques avec un téléconseiller.

 Une aide aux malentendants.

 Des outils de sous-titrage et de veille média.

Katya Lainé, Vice-Présidente de l’Association Le Voice Lab, s’est exprimée autour de la conception de cette marketplace et des avantages qu’elle peut présenter : "La Marketplace des services vocaux permettra quant à elle à tout acteur d’accéder et de consommer les données, les moteurs et tout autre service d’une manière simple et intuitive pour créer et gérer des projets vocaux. La marketplace d’une part donnera la possibilité à tous les acteurs de l’écosystème de la voix de se référencer et de co-créer ensemble cette offre riche et indépendante, et d’autre part donner la possibilité aux entreprises "consommatrices" de ces services d’avoir un tiers de confiance technique et économique. L’appui de l’État français, ainsi que le soutien au projet avec l’investissement important de la BPI à hauteur de 4,7 M€ sont un signal fort pour nous que la construction de l’indépendance de l’offre française doit se poursuivre".

Plusieurs acteurs soutiennent le projet de marketplace de l’organisme : la Direction Générale des Entreprises (D.G.E.), le ministère des Finances et de l’Économie, Huma-Num et le Hub France IA.

source   : actuia.com




vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2021 — confort de lecture