vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


Une puce dans l’œil

mardi 30 novembre 2010 à 16h36

Certains chercheurs travaillent à la création de peau artificielle bardée d'électronique pour redonner le sens du toucher à des gens qui l’auraient perdu. D’autres essaient de donner la vue à des malvoyants, ou presque.

La revue britannique Proceedings of the Royal Society B, traitant de sciences biologiques (d’où le B, pour biology), publie les résultats des travaux du professeur Eberhart Zrenner, de l’université allemande de Tubingue, dans le Bade-Wurtemberg.

Avec une équipe composée de chercheurs de la start-up Retina Implant, spécialisée dans les technologies médicales, il a testé l’efficacité d’une puce électronique implantée sous la rétine de plusieurs patients atteints de cécité, afin d'améliorer leur vue, voire même afin de la leur rendre.

Onze personnes se sont prêtées à l’expérience. Les puces en question sont équipées de 1 500 microphotodiodes, c’est-à-dire des puces sensibles à la lumière. Le principe consiste à installer dans l'œil la puce de manière à ce qu'elle capte la lumière entrant naturellement par ce même œil. L’impact de la lumière sur les composants électroniques est alors converti en signal électrique, lequel est transmis au nerf optique. La puce étant alimentée par une batterie externe installée derrière l’oreille.
Déchiffrer des lettres

Ce dispositif n’a pas fonctionné aussi bien pour tous les patients mais, selon le site Internet de la B.B.C., qui tire un bilan de l’expérience, la majorité a été capable de distinguer des objets de couleurs vives posés sur une table de couleur sombre. Une installation qui permettait de créer un contraste.

Deux personnes en particulier, atteintes d’une affection héréditaire de la rétine, ont fourni des résultats vraiment plus qu’encourageants. L’un a pu distinguer des motifs en forme de quadrillage, l’autre a non seulement réussi à repérer des objets posés en face de lui, mais aussi à dire ce que c’était (une fourchette, un couteau, un mug, des fruits, des formes géométriques, voir la vidéo plus bas).

Ce même patient a également su déchiffrer des lettres et lire son nom qui avait délibérément été mal orthographié. Il a aussi pu se déplacer dans une pièce et approcher des gens sans aucune assistance autre que le système électronique installé dans son œil.







vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture