vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


Le train laboratoire de la S.N.C.F.

jeudi 11 juin 2009 à 11h58

Le 9 juin dernier Handicapzéro a testé pour vous le train laboratoire présenté par la S.N.C.F. à la gare de l'Est a Paris.

Un grand nombre de personnes handicapées se sont prêtées au jeu pour permettre à la S.N.C.F. d'apporter d'éventuelles modifications aux aménagements proposés.

Nous avons ainsi pu tester plusieurs innovations destinées à améliorer l'autonomie des personnes handicapées dans leurs déplacements ferroviaires.

La première étape consistait à repérer la portière de la voiture à l'aide d'une télécommande semblable à celle qui permet le déclanchement des feux sonores routiers. Un bip suivi d'un message nous indique l'emplacement de la portière de la voiture. On regrettera toutefois que ce message n'inclus pas le numéro de la voiture et celui du train.

Différents systèmes d'ouvertures de portes nous ont été présentés avec divers emplacements. Curieusement aucun des systèmes d'ouvertures proposés n'est indiqué sur la poignée de la porte.

Un système de navigation basé sur un lecteur de puce RFID placé sur la canne et accompagné d'un téléphone mobile vocalisé permet dès l'entrée dans la voiture d'avoir un descriptif sonore de l'environnement (compartiment bagage, toilettes, escalier, salon voyageur). Ce dispositif a également pour objectif de repérer l'emplacement des sièges grâce au balayage avec la canne. Nous sommes plus que réservés sur l'utilisation de cette technique peu discrète et de nature à troubler la quiétude des voyageurs déjà installés. D'autre part, ce système présente deux autres inconvénients :

Une fiabilité très relative (certaines difficultés à détecter les balises contenant les numéros de sièges).

Un alourdissement de la canne en raison du lecteur de puces RFID directement scratché sur celle-ci.

La voiture test comporte également des toilettes aménagées avec un système d'ouverture de porte et une signalétique difficilement compréhensible. A l'intérieur, des indications en braille permettent de repérer l'eau, le savon et le séchage. Nous ne pouvons que nous féliciter de ces aménagements très judicieux.

Dans le salon voyageur très spacieux, un espace est destiné aux personnes en fauteuil. Chaque siège est doté d'une prise électrique facilement repérable, deux veilleuses très simples d'accès et une table dépliable en accordéon. On notera également la présence de boutons SOS destinés à appeler le contrôleur en cas de malaise avec une mention en braille qu'il convient de revoir en termes d'emplacements. Ces boutons sont également présents dans les toilettes.

Des sièges pivotants avec un emplacement réservé pour les chiens guides sont en démonstration. Nous avons soulignés leur dangerosité pour les animaux.

Enfin nous avons également pu tester divers dispositifs de signalétiques pour la porte des toilettes ainsi que pour les poubelles à tri sélectif. La pertinence de ces dispositifs nous semble parfois douteuse et surtout peu intuitive. On regrettera notamment l'absence d'indications en braille qui fait cruellement défaut.

Bien que quelques avancées pertinentes méritent d'être soulignées, (repérage de l'emplacement de la portière, boutons SOS, salon voyageurs spacieux avec des aménagements intéressants), il reste encore beaucoup à faire pour améliorer l'autonomie des personnes handicapées concernant leurs déplacements dans le train. Comparés aux aménagements proposés il y a quelques mois dans la gare laboratoire, les aménagements testés dans ce train nous laissent sur notre faim.







vous êtes ici : accueil » dépêches » dépêches Handicapzéro » détail d'une dépêche Handicapzéro


© 2020 — confort de lecture