vous êtes ici : accueil >> dépêches >> dépêches HandiCaPZéro >>


Le céci-rugby, nouvelle discipline ?




Le conseil départemental de la Haute-Garonne, en partenariat avec plusieurs acteurs, a développé le céci-rugby, discipline accessible aux déficients visuels.

Le compte à rebours est lancé : dans un an, le 8 septembre 2023, le coup d'envoi de la Coupe du monde de rugby 2023 sera donné. Un évènement d'envergure auquel Toulouse participera puisqu'elle accueillera cinq rencontres. À 365 jours de la compétition, le conseil départemental a voulu en faire un symbole d'inclusion en lançant après trois ans de travail le céci-rugby, une variante de la discipline accessible aux personnes souffrant de déficiences visuelles.

Fidèle à son slogan, "le sport pour tous", le Département a voulu concrétiser sa vision du sport en tant que vecteur d'insertion, de lien social et d'émancipation. Le jeudi 8 septembre, au stade Ernest-Wallon, était ainsi présentée cette nouvelle discipline qui a vocation à devenir le céci-rugby. Une "première mondiale", assure le Conseil départemental, alors que le sport se veut différent du blind rugby, variante accessible aux malvoyants déjà implantée dans les pays anglo-saxons.

des équipes de sept personnes

...

Accessible aux hommes comme aux femmes, aux personnes déficientes visuelles mais aussi sans handicap visuel, le céci-rugby a été développé suite à la signature d'une convention avec le GIP (Groupement d'Intérêt Public) France 2023. Concrètement, le sport se joue par équipe de sept personnes équipées d'un masque sur les yeux, afin que non-déficients visuels et malvoyants puissent jouer dans les mêmes conditions. Le terrain est bordé d'une structure gonflable sur laquelle les joueurs aplatissent le ballon.

Le pré-requis est la sécurité des pratiquants et d'essayer de garder l'essence de la pratique, c'est-à-dire un peu d'affrontements maîtrisés et un combat collectif qui ne mette pas en danger", explique Philippe Laurent, conseiller technique de la Fédération française de rugby, détaché auprès de la Ligue Occitanie de Rugby.

des maillots aux textures différentes

Exit donc le jeu au sol, le céci-rugby ne se pratique que debout avec des passes de main en main. "On a aménagé les contacts avec des positions permanentes de boxeur, les mains devant", poursuit-il. Le masque ne se contente pas de couvrir les yeux mais s'étend jusqu'au nez afin de garantir un maximum de protection en cas de choc.

Autre innovation, les maillots des deux équipes sont réalisés de manière particulière. "Ils ont des grains de texture différents. L'un va être en coton, celui de l'équipe adverse dans une autre matière. Kinesthésiquement, dans les regroupements, on peut se reconnaître entre membres d'une même équipe", précise Philippe Laurent.

Élément essentiel du rugby, le fameux ballon ovale a lui-aussi connu quelques modifications. Équipé de composants électroniques, le précieux sésame émet des sons permettant aux joueurs de le repérer. Un bijou de technologie d'une autonomie d'1h30 pour un budget de 500 à 600 euros pièce.

L'arbitre dispose sur son téléphone d'un logiciel qui permet de régler le volume en fonction de la pollution sonore, mais aussi la fréquence des bips en fonction de la vitesse de la séquence de jeu", détaille le conseiller technique.

Pour l'heure, seuls deux exemplaires de ce ballon sonore existent et ont développés par une start-up toulousaine. Toujours à l'étape de prototype, il pourra encore évoluer dans les prochains mois, au gré des expériences remontées par les joueurs. Outre l'inclusion que permet une telle discipline, elle pourrait aussi constituer un apport à l'entraînement des rugbymen professionnels en leur permettant de développer leur proprioception.

objectif : pérenniser le céci-rugby

Avant d'en arriver là, le céci-rugby devra passer par d'autres étapes. La saison 2022-2023 aura pour objectifs de mettre en valeur la discipline tout en la présentant lors d'évènements sportifs. En 2023-2024, tous les acteurs du projet espèrent parvenir à pérenniser cette pratique. Pour l'heure, cinq clubs devraient être choisis pour proposer la discipline dans le département. Parmi eux, le Toulouse Montaudran Rugby, ainsi que des clubs "dans le Comminges, le Lauragais et près de Villemur-sur-Tarn", annonce Philippe Laurent.

lire l'article complet





vous êtes ici : accueil >> dépêches >> dépêches HandiCaPZéro >>


© 2022 — confort de lecture