présentation de la saison

altDevant un public conquis, le Paris Saint-Germain, champion de France en titre, et l'AS Monaco, son dauphin sortant, ont donné le 4 août dernier, à l'occasion du Trophée des Champions disputé à Shenzhen (Chine), les 3 coups de la nouvelle saison de Ligue 1 Conforama. Vainqueurs 4-0, les Parisiens ont démontré qu'ils seraient les principaux favoris à leur succession, laquelle interviendra le 25 mai prochain, au terme des 38 journées disputées par les 20 clubs de l'élite hexagonale. Après le sacre de l'équipe de France en Russie, les spectateurs et téléspectateurs, ces derniers rivés sur les images de Canal+ et BeIN Sports, diffuseurs officiels, attendent un spectacle à la hauteur de l'euphorie ambiante, ce que la première journée a confirmé avec 33 buts inscrits, une performance qui n'avait plus été réalisée depuis 41 ans ! Dans ce contexte porteur pour le football français, la L.F.P. a lancé une nouvelle signature pour la Ligue 1 Conforama : "La Ligue des Talents". La L.F.P. souhaite que cette signature soit bien plus qu'une signature. "La Ligue des Talents" sera un fil conducteur, un récit qui guidera les différentes actions de la L.F.P. en matière de promotion ou encore de RSE et se traduira par une série d'initiatives présentées tout au long de la saison.

Avec une moyenne de 2,84 buts inscrits par rencontre, le Paris Saint-Germain, qui a débuté une 45ème saison d'affilée en Ligue 1 Conforama, battant ainsi le record du FC Nantes, a sans aucun doute montré la voie dans ce domaine en 2017/2018. Le club de la capitale, désormais entraîné par Thomas Tuchel (ex-Borussia Dortmund), a conservé son ossature, avec notamment son infernal trio composé d'Edinson Cavani, meilleur buteur de Ligue 1 Conforama avec 28 réalisations, Kylian Mbappé, élu meilleur jeune joueur du dernier Mondial, et Neymar. Arrivé en grande pompe dans la Ville Lumière en août 2017, l'astre brésilien a d'abord régné sur le championnat (19 buts et 13 passes décisives en 20 matchs) avant de se blesser et de rater la 2ème partie du calendrier. Après une Coupe du monde difficile marquée par l'élimination du Brésil en quart de finale, le meilleur joueur du dernier exercice selon ses pairs a inscrit un but à chacune de ses 4 premières sorties, ce qui laisse augurer des soirées difficiles aux défenseurs de Ligue 1 Conforama.

Si les Parisiens s'avancent comme les grands favoris dans la quête du trophée Hexagoal, la concurrence, qui garde en tête les exemples du Montpellier Hérault SC (champion en 2012) et de l'AS Monaco (en 2016), est loin d'avoir baissé pavillon. Fort d'un total de 87 buts en 2017/2018 (un record, comme pour le rival parisien), l'Olympique Lyonnais présente comme toujours de solides arguments. En dépit du retour de Mariano Diaz au Real Madrid, remplacé en toute fin de mercato par l'international espoir Moussa Dembélé (Celtic Glasgow), le trident offensif Fekir-Mariano-Traoré (50 buts cumulés la saison passée), ainsi que l'émergence des jeunes Aouar, Ndombélé et autre Tousart font du club présidé par Jean-Michel Aulas un prétendant à une place sur le podium. A condition toutefois de gérer pour le mieux le calendrier alourdi par l'U.E.F.A. Champions League, que les Gones retrouvent après un hiatus d'une saison. Qualifiée elle aussi pour la plus prestigieuse des compétitions européennes, l'AS Monaco aborde ce nouvel exercice avec moins de certitudes que ses rivaux. Après Bakayoko, Mendy et Mbappé pendant l'été 2017, le club de la Principauté a cédé 3 nouveaux cadres (Moutinho, Fabinho et le néo-champion du monde Thomas Lemar) de la formation sacrée il y a 2 saisons. Ils ont été remplacés par des joueurs plus jeunes et tout aussi talentueux, à l'image d'une des révélations du dernier Mondial, le Russe Aleksandr Golovine, mais sans aucune garantie sportive, malgré le savoir-faire du coach portugais Leonardo Jardim.

4ème de Ligue 1 Conforama et finaliste de l'U.E.F.A. Europa League, l'Olympique de Marseille a signé son retour au premier plan en même temps qu'il a fait vibrer ses supporters dans la cité phocéenne et aux 4 coins de l'Hexagone. Pour prolonger l'euphorie, l'entraîneur Rudi Garcia pourra à nouveau s'appuyer sur son trio de champions du monde, Steve Mandanda, Adil Rami et Florian Thauvin, auteur d'une saison 2017/2018 remarquable (22 buts, 11 passes décisives), ainsi que sur 3 recrues majeures : le défenseur Duje Caleta-Car, finaliste face aux Bleus avec la Croatie, l'ailier serbe Nemanja Radonjic et le milieu néerlandais Kevin Strootman, que le coach olympien a dirigé à l'AS Rome. De quoi viser l'une des 3 premières places, l'objectif clairement affiché par le propriétaire de l'OM, Frank McCourt.

Signe de l'attractivité des clubs français, d'autres hommes d'affaires américains ont fait leur apparition dans le paysage hexagonal. Le fonds d'investissement General American Capital Partners s'est ainsi positionné pour racheter au groupe audiovisuel M6 le FC Girondins de Bordeaux. La fin d'une ère pour le club sextuple champion de France. La qualification pour la phase de groupe de l'U.E.F.A. Europa League, malgré le licenciement du coach Gustavo Poyet à la mi-août et son vrai-faux remplacement par Thierry Henry, a toutefois démontré que les joueurs au scapulaire possédaient les cartes pour jouer les premiers rôles, dans la lignée de leur fin de saison dernière. Vainqueur sortant du Championnat des Tribunes mis en place par la L.F.P. pour récompenser les plus belles ambiances de l'Hexagone, le Stade Rennais aura lui aussi l'occasion de faire vibrer son public du Roazhon Parc lors des soirées d'U.E.F.A. Europa League. Les hommes de Sabri Lamouchi, renforcés par l'arrivée de l'international Clément Grenier, en provenance du voisin guingampais, puis celle du duo Mbaye Niang-Hatem Ben Arfa fin août, auront pour mission de confirmer l'excellente 5ème place décrochée en 2017/2018. La présence du talentueux Ben Arfa, qui reste sur une saison blanche au Paris Saint-Germain en raison d'un conflit avec ses dirigeants, constituera l'une des attractions de cette nouvelle saison.

Les autres formations de Ligue 1 Conforama n'affichent pas des objectifs aussi élevés, mais n'en sont pas forcément dépourvues d'ambition. Revigorée par l'arrivée à sa tête de l'entraîneur Jean-Louis Gasset en décembre dernier, l'AS Saint-Etienne compte bien jouer les trouble-fête dans le sillage de ses créateurs Rémi Cabella et Wahbi Kharzi, que les Verts ont chipé à un concurrent direct, le Stade Rennais FC. Membre immuable du Top 10 ces 3 dernières saisons, l'OGC Nice devra maintenir son standing sous la houlette de Patrick Vieira, 3ème champion du monde 1998 à entraîner en Ligue 1 Conforama après Didier Deschamps et Laurent Blanc. Vieira pourra compter sur son ex-coéquipier à l'Inter Milan, Mario Balotelli. Objet d'une cour assidue de la part de l'Olympique de Marseille, l'enfant terrible du football italien, auteur de 15 et 18 buts ces 2 dernières saisons, a finalement rempilé avec les Aiglons et devrait à nouveau garnir les filets adverses d'Elysia, le ballon officiel de la compétition fourni par Uhlsport.

Lauréat du Championnat des Pelouses récompensant les meilleurs "billards" de Ligue 1 Conforama, l'En Avant Guingamp a débuté la saison par 4 défaites et pourrait se voir contraint d'être mêlé, comme une demi-douzaine d'autres équipes, à la lutte pour le maintien en Ligue 1 Conforama. Le début de saison prometteur des 2 promus, le Stade de Reims et le Nîmes Olympique, augure en effet d'une bataille acharnée pour éviter la 18ème place, qui offrira un barrage contre un pensionnaire de l'échelon inférieur, et les 2 dernières, synonymes d'irrémédiable aller simple en Domino's Ligue 2. 





© 2022 — confort de lecture