vous êtes ici : accueil » sport » Formule 1 » magazine » l'édito


l'édito

Forza Italia.

La F1 italienne retrouve des couleurs. Oubliées les déceptions de la Scuderia Ferrari. Tous les regards des tifosi sont tournés vers cette nouvelle saison prometteuse.

D'abord parce que la mythique équipe de Maranello repart sur de nouvelles bases. Des têtes ont été coupées et de nouveaux hommes que l'on espère providentiels occupent les postes clés. Déjà, les premiers tests de l'hiver ont suscité un rare enthousiasme.

Peut-être celui de la jeunesse insufflé par Charles Leclerc, ce Monégasque de 21 ans déjà adopté et considéré comme un Italien chez les Rouges. Sa présence aux côtés du quadruple champion du monde Sebastian Vettel annonce une confrontation qui pourrait pousser l'Allemand à évoluer dans ses derniers retranchements. On n'en demande pas plus pour le spectacle et l'intérêt du championnat, que l'équipe Mercedes attaque avec l'étiquette de favorite et Red Bull, celle d'outsider. Les puristes se réjouissent aussi du retour d'Alfa Romeo. D'autant qu'un Italien, Antonio Giovinazzi, sera l'un de ses pilotes. Il aura la lourde tâche de défendre les couleurs de l'Italie, qui n'avait plus été représentée en F1 depuis 2011. Alors oui, Forza Italia !

Lionel Froissart



outils



vous êtes ici : accueil » sport » Formule 1 » magazine » l'édito


© 2019 — confort de lecture