vous êtes ici : accueil » sport » Tour de France » livre de route 2019 » grand départ 2019


grand départ 2019

1. Bruxelles : Grand Départ 2019.

Ce sera en 2019 la 11ème fois que Bruxelles accueillera le Tour de France. Ce sera également, après celui de 1958, le second Grand Départ donné depuis la capitale de la Belgique. Capitale du pays mais aussi siège de l'Union Européenne, la ville de Bruxelles (180 000 habitants) est située au cœur de la région de Bruxelles-Capitale qui compte près de 1 200 000 habitants et regroupe 18 autres communes.

La Ville de Bruxelles est composée de plusieurs territoires différents :

• Le Pentagone qui doit son nom à sa forme géographique en constitue le centre historique. Il foisonne d'activités et de quartiers cachés à découvrir. La Grand-Place, Manneken-Pis, l'Atomium, parades en tous genres, chalets des Plaisirs d'Hiver, plages de Bruxelles les Bains en été, festivals plus animés les uns que les autres… il y a toujours une occasion de se faire surprendre par le coeur de Bruxelles,

• au Nord, on retrouve les anciennes communes de Laeken, Haren et Neder-Over-Hembeek qui ont fusionné avec la Ville en 1921. Ces 3 sections ont leur identité propre et offrent un autre regard sur Bruxelles…,

• tout comme le quartier des Squares, le quartier européen, le quartier Nord, l'avenue Louise et le magnifique Bois de la Cambre.

La Ville de Bruxelles propose également de nombreux projets innovants : développement durable, réaménagement territorial, budget participatif, contrats de quartier, vie culturelle et sportive riche et intense. Ce n'est pas sans raison que la Ville était destinée à accueillir le Grand Départ du Tour de France 2019.

2. Bruxelles… Chez Eddy.

"Je ne m'attendais pas à une ovation pareille".

Eddy Merckx, le Maillot Jaune et Bruxelles ont une histoire commune ponctuée de rendez-vous (presque) improvisés. Le sport y rencontre une ville, un peuple… et même un Roi.

Faites Attention Eddy Merckx Arrive, ont très vite conclu avec malice les suiveurs en voyant débarquer les maillots frappés du logo de la FAEMA, une marque italienne de café alignant l'équipe la plus attendue sur le Tour 1969. Hasard ou coïncidence, après le départ de Roubaix, le parcours fait étape à Woluwe-Saint-Pierre, la commune où se trouve l'épicerie familiale des Merckx. Le sprint de la première demi-étape est remporté par Marino Basso, mais Merckx prend les commandes du général dès l'après-midi lors du chrono par équipe. À domicile, devant son public. "Toute ma famille et tous mes amis étaient là. J'avais déjà gagné le Giro l'année précédente mais tout le monde attendait depuis 30 ans qu'un Belge gagne le Tour de France (le dernier vainqueur belge était Sylvère Maes en 1939)".

Démarrer en jaune sa vie sur le Tour, voilà de quoi satisfaire le jeune conquérant qui voyait déjà un peu plus loin après cette journée de rêve : "J'ai atteint mon premier but, prendre le Maillot Jaune chez moi. Maintenant, l'autre but est de l'y ramener. Mais le Tour ne fait que commencer", confiait-il immédiatement à L'Équipe. Le plan de route est respecté lorsqu'il promène le Maillot Jaune sur une échappée solitaire de 140 km jusqu'à Mourenx alors qu'il a déjà course gagnée, "une pure folie", analyse-t-il rétrospectivement. La mission est accomplie une fois sur le vélodrome de la Cipale. Et le destin a voulu que le Tour s'achève la veille de la fête nationale belge… un calendrier idéal pour le retour du héros au pays : "Nous avons été accueillis par le Roi Baudouin puis il y a eu une réception à l'hôtel de ville. La Grand-Place était noire de monde. Je ne m'attendais pas à une ovation pareille. C'était incroyable, je réalisais que j'avais gagné le Tour de France, ce qui était déjà un rêve d'enfant. Ce n'était vraiment pas une journée comme les autres !".



outils



vous êtes ici : accueil » sport » Tour de France » livre de route 2019 » grand départ 2019


© 2019 — confort de lecture