mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

les produits ménagers loin d'être anodins

Certains contiennent des substances allergisantes, irritantes, corrosives, et dangereuses pour l'environnement et la santé. Lors de leur utilisation, ils peuvent émettre des Composés Organiques Volatils (COV) qui vont polluer l'air intérieur de votre logement. Dans tous les cas, après avoir utilisé ces produits, il faut aérer.

 

Ne mélangez jamais les produits. Par exemple, le mélange d'eau de javel et de décapants ou détartrants contenant de l'acide ou de l'amoniac émet un gaz toxique.

 

Évitez l'usage de désinfectants. En France, 7 ménages sur 10 utilisent de l'eau de javel car la croyance selon laquelle l'habitat devrait être débarrassé de tout microbe est très répandue (source : Étude de Lidia Casa et al, Université catholique de Louvain, 2015). Or, dans les foyers qui ont recours à l'eau de javel, les enfants ont plus de risques de développer des infections respiratoires.

 

Utilisez, dans la mesure du possible, des moyens de nettoyage n'émettant pas de substances toxiques, comme le nettoyage vapeur, les chiffons humides ou en microfibres.

 

Le nettoyage des vitres et des sols à l'eau très chaude ou à la vapeur est bien souvent suffisant.

 

Ne vaporisez pas trop de produits en spray qui pénètrent facilement dans les poumons. Les produits odorants ou parfumés (parfums d'ambiance, désodorisants, produits à base d'huiles essentielles…) dégagent tous des COV (dont certains peuvent être toxiques).

 

Évitez le surdosage des produits et adaptez leur utilisation aux besoins réels, en respectant les recommandations données par le fabricant.

 

En cas de produits "faits-maison", limitez le nombre d'ingrédients et les quantités d'huiles essentielles.

 

Dans la mesure du possible, rangez vos produits dans une pièce ventilée.

 

N'abusez pas des bougies ou de l'encens.

Leur combustion dégage de nombreux polluants (COV, formaldéhyde, hydrocarbures aromatiques polycycliques). On relève également des concentrations de particules élevées. Néanmoins les niveaux de polluants volatils émis par les bougies sont plus faibles que ceux relevés pour les encens. Dans tous les cas, il est indispensable d'aérer après leur utilisation.

 

En savoir plus.

Guide de l'ADEME "Moins de produits toxiques".

outils