mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

Handi-Entrepreneurs, le concours qui fait briller les créateurs handicapés

mercredi 08 novembre 2017 à 08h33

L’appel à candidatures de ce concours destiné exclusivement aux entrepreneurs handicapés a commencé. Les lauréats seront désignés le 7 décembre prochain.

Jusqu’à la mi-novembre, les candidatures sont ouvertes pour participer au concours Handi-Entrepreneurs 2017. Organisé par le groupe de services informatiques Atos, cette compétition s’adresse exclusivement aux créateurs d’entreprise handicapés, sans limite d’âge. Les candidats doivent déjà avoir fondé leur boite. Application Web, service à domicile, soins esthétiques, accessoires de mode, transport… tous les secteurs sont les bienvenus, que les projets s’adressent ou non spécifiquement à une cible d’utilisateurs handicapés.

La sélection se fait uniquement sur dossier par un jury composé de responsables d’Atos (R.H., élus du personnel, membres de la direction, membres de la Mission Handicap…). En 2016, une trentaine de candidats étaient en lice. La remise des prix est prévue le 7 décembre prochain au siège du groupe. Comme chaque année, trois lauréats seront récompensés sous la forme d’une dotation financière : 10 000 euros pour le premier, 6 000 euros pour le deuxième et 4.000 euros pour le troisième. Un prix "coup de cœur" est également attribué à un projet qui aura le droit de se représenter l’année suivante.

 

visibilité et crédibilité auprès des banques

 

Pour le gagnant de la précédente édition, Barthelémy Picard, créateur de Lumisvision en juillet 2016, le prix est tombé à pic pour acheter du matériel et poursuivre le développement de prototypes. Lui-même mal voyant, ce jeune ingénieur de Centrale Supélec prévoit "de commercialiser son application pour smartphone en 2018". Le téléphone équipé filme l’environnement et grâce aux dernières avancées en matière de réalité augmentée, reproduit une image adaptée à la pathologie de la personne. Utile par exemple pour lire un tableau à une conférence ou un panneau dans une gare.

 

Pour Nathalie Birault, qui a lancé Odiora, une marque de bijoux destinée à embellir les prothèses auditives, le prix reçu l’an passé lui a permis de financer la participation à un congrès d’audioprothésistes. La recherche de partenaires commerciaux fait partie des priorités de la créatrice, elle-même malentendante. Basée à Lyon, cette ancienne webmaster reconvertie dans l’entrepreneuriat a commencé à diffuser ses bijoux via un site Internet.

 

Au-delà de l’impact financier, être lauréat permet de rendre son projet plus visible. "Cela donne clairement des opportunités de communiquer autour de son entreprise et d’obtenir quelques retombées dans les médias", explique Barthélémy Picard. C’est aussi une forme de reconnaissance qui apporte de la crédibilité lorsqu’il faut par exemple aller chercher des fonds ou du crédit bancaire. Et puis, selon Nathalie Birault, "cela donne envie de continuer l’aventure".

 

Enfin, "c’est un moyen d’élargir son réseau professionnel", ajoute la jeune femme qui a apprécie de rencontrer d’autres entrepreneurs, handicapés ou non, pour confronter les projets. Olivier Jeannel, le CEO de Roger Voice, était sur la scène il y a un an pour lui remettre son prix. L’entrepreneur qui a développé une application permettant aux sourds de téléphoner est pour elle un modèle à suivre. Comme le concours Handi-Entrepreneurs arrive déjà à sa huitième édition, Atos envisage d’ailleurs de constituer un réseau actif dont le noyau dur serait les anciens lauréats.

 

concours Handi-Entrepreneurs

Date limite du dépôt de dossier : le 15 novembre 2017.

Profil d'entrepreneur : dirigeants d’entreprise ayant créé leur entreprise après le 3 décembre 2013, reconnus travailleurs handicapés, quelle que soit la nature juridique de l’entreprise. Les projets doivent présenter un caractère innovant ou original dans les technologies de l’information, l'informatique, les services à la personne (technique ou social) ou le conseil (technique ou social).

s'inscrire 

source : business.lesechos.fr