mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

page niveau 3

Mons : ces supermarchés qui aident les malvoyants à faire leurs courses

vendredi 12 janvier 2018 à 10h40

Depuis lundi et jusqu'à samedi, l'Asbl "Amis des aveugles" vous donne rendez-vous dans la galerie commerciale des Grands Prés à Mons afin de présenter leur travail d'aide aux personnes aveugles ou malvoyantes. Une occasion unique de mieux comprendre les difficultés quotidiennes des personnes aveugles ou malvoyantes, en particulier, dans le cadre des grands magasins.

Stand d’informations, lunettes de simulation aux différentes pathologies, démonstrations de chiens guides, l’Asbl "Amis des aveugles" met en avant son travail. Et le lieu n’est pas anodin.

s'y retrouver dans ce dédale

Se déplacer dans les rayons, retrouver un produit, zigzaguer entre les caddies, les grands magasins s’apparentent parfois à une véritable galère pour les personnes aveugles ou malvoyantes.

"Je suis mal-voyant et je me déplace avec une canne", nous explique Thomas, 28 ans. "Le plus compliqué, c’est de retrouver les produits dont on a besoin. J’ai heureusement des amis qui viennent avec moi faire les courses.".

Un aide extérieur qui n’est pas toujours disponible. Il faut donc se débrouiller autrement. "J’ai une très bonne mémoire. Je retiens facilement où se trouvent les produits. Et si je suis tout seul et que je ne sais pas où se trouve un article, j’ose demander à une tierce personne. Autre exemple, les boites de conserve ont toutes la même forme. Savoir si c’est une boite de lentilles ou de maïs, c’est difficile. Je ne suis pas à mon aise si je dois aller dans un endroit inconnu. Je préfère toujours y aller d’abord, en repérage, avec un ami."

certains supermarchés proposent une aide

Heureusement, certaines enseignes offrent des aides. Comme ce grand supermarché de la galerie qui propose aux personnes malvoyantes ou aveugles de les accompagner durant leurs courses.

"Il y a deux ans, on a un de nos clients malvoyant qui s’est présenté au magasin. Il était trempé par la pluie et il nous a demandé de l’aider. Et j’ai été interpellée", nous explique Brigitte Dhainaut, caissière.

Maman d’un enfant malvoyant, elle a directement émis l’idée de pérenniser ce service, appuyée par sa direction.

"En quelques mois, on a constitué une petite équipe avec mes collègues qui est disponible pendant les heures d’ouverture du magasin Il faut juste se présenter au point-info et on est disponible durant 30 à 45 minutes. Depuis le début, ça se passe super bien", raconte avec le sourire Brigitte.

Les différents intervenants ont d’ailleurs suivi une formation auprès de l’Asbl "Amis des aveugles". Une formation très utile. "On les aide à parcourir le magasin qui est très grand. Ce qui pourrait leur prendre, en temps normal, des heures. On les tient par le bras d’une certaine façon. On se met à l’avant parce qu’il y a d’autres clients, avec des caddies, qui ne font pas forcément attention. On a aussi mis en place certaines choses pour leur sécurité.", nous explique Brigitte Dhainaut.  

une aide souvent précieuse

Cette initiative rencontre d’ailleurs un beau succès. Ce qui n’étonne pas Thomas. "Pour les personnes seules, qui n’ont pas d’entourage, avoir une aide de personnes spécialisées, c’est un luxe. Personnellement, je n’ai jamais fait attention à ce genre d’aides parce que j’ai beaucoup de personnes dans mon entourage. Mais heureusement que ça existe".

Deux ans après le lancement de ce service gratuit, Brigitte Dhainaut tire un bilan très positif.

"C’est très enrichissant. Il y a une grande solidarité entre le personnel. C’est du volontariat. J’espère que mon idée portera ses fruits dans d’autres magasins. Pour moi, c’est un geste naturel."

Pour en savoir plus, rendez-vous au stand de l’Asbl "Amis des aveugles" au centre commercial des Grands Prés, jusqu'au samedi 13 janvier.

Une collecte de fonds y est également organisée pour, notamment, financer la formation des chiens guides qui s'élève, par chien, à 25.000 €.

source : rtbf.be