mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

A.A.H. : un grand bond en avant… et des reculs

vendredi 18 octobre 2019 à 08h49

Le montant de l’AAH va passer de 860 € à 900 € en novembre. Mais le gouvernement a désindexé l’allocation de l’inflation et gelé le plafond de ressources y ouvrant droit pour les couples. Il a aussi supprimé le complément de ressources ce qui limite la portée de ce vrai coup de pouce.

 

L’AAH à 900 €, c’est pour bientôt. L’augmentation de 40 € interviendra avec le versement de l’allocation de novembre. Le décret paru le 11 octobre 2019 officialise cette promesse du président de la République.

 

Mais comme l’AAH est payée à terme échu, c’est-à-dire début du mois suivant comme toutes les prestations sociales, c’est seulement début décembre que vous verrez la différence sur votre compte.

 

En l’espace de deux ans et demi, l’AAH aura donc bondi de 90 €. Elle sera en effet passée de 810,89 € en mai 2017, lors de l’élection d’Emmanuel Macron, à 819 € en avril 2018 (le rattrapage traditionnel de l’inflation), puis à 860 € en novembre 2018 et enfin à 900 € en novembre 2019. Une hausse non négligeable de 11 %.

 

Reste que la portée de cet appréciable coup de pouce est atténuée par le changement de certaines règles pénalisant les allocataires de l’AAH.

 

l’AAH n’est plus indexée sur l’inflation

 

La hausse de l’AAH ne suit plus l’inflation

Chaque année, le 1er avril, les prestations sociales bénéficient, de façon réglementaire d’un ajustement sur l’inflation. Mais, en avril 2019, le gouvernement n’a pas revalorisé l’AAH. Et en 2020, la hausse ne sera que de 0,3 %.

 

Si l’allocation avait augmenté au même rythme que l’inflation, en avril 2019 et en avril 2020, son montant se serait alors élevé à 843 €, hors revalorisations exceptionnelles.

 

Or, avec ces dernières et la hausse de 0,3 % d’avril 2020, il atteindra 902,70 €. Globalement, les allocataires restent donc gagnants. Mais la désindexation de l’AAH sur l’inflation limite forcément leur gain. En 2020, il s’élèvera réellement à 59,70 € (= 902,70 – 843 €) et non à 83,7 € (= 902,7 – 819 €).

 

le plafond pour les allocataires de l’AAH en couple est gelé

25 % des allocataires en couple ne bénéficieront pas de la revalorisation

25 % des allocataires en couple ne bénéficieront pas de la revalorisation

Le montant de l’AAH dépend des ressources du couple. Plus l’écart entre ces ressources et le plafond maximal autorisé est important, plus l’AAH est élevée. Traditionnellement, le plafond évolue en même temps que l’augmentation de l’AAH pour laisser les droits des allocataires inchangés. Or, le gouvernement a décidé de le geler.

le complément de ressources va disparaître

 

La disparition du complément de ressources est programmée en deux temps.

Aujourd’hui, deux compléments d’AAH coexistent. Les allocataires ayant un taux d’incapacité au moins égal à 80 % et ne disposant d’aucun revenu d’activité touchent l’un ou l’autre, selon leur situation.

 

La majoration pour la vie autonome (M.V.A.), 104 €, est destinée aux personnes vivant à domicile et percevant une aide au logement. 160 000 en bénéficient.

 

Le complément de ressources, 179 €, s’adresse aux personnes ayant une capacité de travail inférieure à 5 %, c’est-à-dire les plus lourdement handicapées. 70 000 y ont droit. Cependant, plus aucun nouvel allocataire ne pourra y accéder à partir de décembre 2019.  Maigre consolation : ceux qui en bénéficieront à cette date pourront le toucher pendant dix années encore.

 

Ensuite ? La plupart basculeront vers la M.V.A. et perdront au passage 75 €. Les autres, qui ne remplissent pas les critères d’attribution, n’auront plus aucun complément.

 

source : faire-face.fr