mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

des visites oeno-touristiques adaptées à différents handicaps

samedi 21 mars 2020 à 08h30

En Gironde, le Château Champion a souhaité aller plus loin que les normes en vigueur sur l’accueil des publics en situation de handicap. Quelques aménagements assez simples ont permis d’obtenir la labellisation Tourisme & Handicap pour quatre familles de handicap en 2018.

Le Château Champion, en Gironde, a adapté ses visites à la propriété pour qu’elles soient accessibles à différents types de handicaps. Les efforts déployés par ce domaine familial de 7 ha situé à Saint-Émilion, ont été reconnus officiellement par l’obtention en 2018 du label Tourisme & Handicap pour les handicaps moteur, mental, auditif et visuel. Pour Pascal et Véronique Bourrigaud, propriétaires du château, c’est la suite logique d’une tradition d’accueil au domaine, ouvert aux clients depuis les années 50.

"Cette sensibilité à l’accueil de différents publics vient aussi de mon métier de guide conférencier que j’ai exercé à l’office de tourisme de Saint-Émilion et que j’exerce encore à la demande, explique Véronique Bourrigaud. Avec ce métier on apprend en permanence à s’adapter au public que l’on accompagne". 

 

des adaptations assez simples à mettre en œuvre

Véronique Bourrigaud et son mari avaient déjà réalisé les investissements nécessaires quant aux normes d’accessibilité prévues par la loi sur les Établissements recevant du public (ERP). Près de 50 000 € ont ainsi été dédiés à la construction et la mise aux normes du point d’accueil et de vente, un petit bâtiment de 32 m2 équipé de toilettes adaptés. Le cheminement du circuit de visite, déjà dallé, a été élargi à 85 cm pour permettre l’accès en fauteuil au chai et à la salle de dégustation. En 2017, la place de parking réservée aux personnes à mobilité réduite, déjà matérialisée par un panneau, a été bétonnée avec un pavage autobloquant.

 

Pour accueillir des personnes porteuses d’autres formes de handicap, Véronique Bourrigaud et son mari ont puisé des informations sur internet et auprès de l’agence de développement touristique de leur département. "Pour le handicap auditif, explique Véronique Bourrigaud, c’est assez facile puisqu’il faut investir dans une boucle à induction magnétique qui coûte entre 200 et 300 €. Pour l’accueil lié au handicap mental je me suis dit que ce serait assez facile de décliner le discours assez simplifié que j’ai déjà avec des jeunes enfants. J’ai donc édité des documents très simples qui expliquent le travail de la vigne sur une année et l’élaboration du vin". 

 

un domaine et une visite accessibles à tous

Pour les personnes malvoyantes, le franchissement des quelques marches à l’entrée de la salle de dégustation a été facilité avec l’installation au sol d’une dalle cloutée et deux rambardes posées le long du mur. Des supports écrits en assez gros caractères avec des effets de surbrillance ont aussi été édités. "Sur ces visites, j’aime bien concentrer une partie de la dégustation sur la découverte des arômes. Et quand la visite a lieu pendant les fermentations, je mets en avant le côté auditif comme écouter le travail des levures à travers la paroi des cuves", précise Véronique Bourrigaud.

 

Depuis cette labellisation, la propriété a participé à un week-end de visite organisé dans le cadre du mois du handicap. Les efforts engagés ont facilité l’obtention des labellisations "ferme découverte" et "ferme pédagogique" du réseau Bienvenue à la ferme.

 

Toutes ces distinctions ont-elles fait venir plus de monde à la propriété et engendré plus de ventes ? Véronique Bourrigaud reconnait que c’est assez difficile à mesurer et retient surtout "la satisfaction de savoir que la propriété est accessible à tous".

source reussir.fr