mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

Aide aux personnes aveugles et malvoyantes : un robot-chien guide d’aveugle

dimanche 11 avril 2021 à 08h49

Chaque jour, Anicet Mbida fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Il s'intéresse à la technologie inventée par des chercheurs de l’université de Californie à Berkeley aux États-Unis. Ils ont modifié un robot du commerce pour en faire un robot guide pour aider les personnes aveugles ou malvoyantes.

 

L’innovation du jour c’est un nouveau dispositif pour aider les aveugles et les malvoyants à se déplacer sereinement. On connaissait la canne blanche et le chien guide, désormais il existe aussi un robot-guide d’aveugle.

 

Pour être précis, c’est même un robot-chien guide d’aveugle. Car c’est un petit robot à quatre pattes qui ressemble vraiment à un chien. D’ailleurs, il fonctionne de la même façon : on le tient par une sorte de laisse, accrochée à son dos pour bien ressentir ses mouvements. Et on se laisser guider.

Mais contrairement à un animal, à qui on ne peut apprendre que quelques destinations bien précises, le robot pourra nous guider vers n’importe quelle adresse, exactement comme le G.P.S. de son téléphone ou de sa voiture.

 

Mais ça doit couter extrêmement cher. C’est gratuit un chien d’aveugle ?

Il est mis à disposition gratuitement. Mais on oublie que sa formation est très longue et très chère (pas loin de 30.000 €). C’est ce qui explique, que chaque année, seulement 250 chiens guides soient confiés à des aveugles ou des malvoyants, alors le handicap touche près de deux millions de personnes en France. Les délais d’attente atteignent facilement deux ans. D’où l’idée de proposer des robots comme alternative. Le prix sera sensiblement le même, avec l’avantage d’une disponibilité immédiate.

 

Ce sont des chercheurs de l’université de Californie à Berkeley aux États-Unis qui ont modifié un robot du commerce pour y arriver. Des tests sont réalisés actuellement pour s’assurer qu’il correspond aux attentes.

 

Après avoir piqué le boulot des humains, les robots vont aussi piquer celui de nos amis chiens.

Non, car il y a aussi toute la dimension sociale et affective d’un chien de compagnie. Un robot ne l’aura jamais. Ce n’est pas demain que l’on va se lier d’amitié avec l’assistant de son téléphone ou une enceinte connectée.

source : europe1.fr