mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

une cafétéria sociale inclusive pour des personnes malvoyantes et leur famille

jeudi 14 octobre 2021 à 08h11

Les Faiseurs de rêves.
A Liège, l’asbl La Lumière est une institution qui, depuis plus de 100 ans, encadre des personnes déficientes visuelles. Depuis quelques mois, plusieurs bénévoles travaillent au lancement d’une cafétéria sociale inclusive, autogérée par des personnes malvoyantes et qui permettrait les rencontres entre familles, bénévoles et gens du quartier.

L’asbl La Lumière encadre des personnes malvoyantes. Chaque jour, ce sont une soixantaine de personnes déficientes visuelles qui passent dans ses locaux. "A l’issue du second confinement, des tables rondes ont été proposées aux personnes aveugles et malvoyantes qui sont accompagnées afin qu’elles puissent s’exprimer sur leur vécu, les situations de handicap qu’elles ont pu rencontrer et leurs souhaits pour le futur. Après ces deux journées d’échanges, trente personnes se sont accordées sur un rêve commun : la mise en place d’une cafétéria sociale et conviviale qui permettrait aux personnes aveugles et malvoyantes ainsi qu’à leurs proches de se retrouver, d’échanger et de se réaliser", explique Guillaume Schwoehrer, ergothérapeute.

Depuis le début de l’été, une salle a été mise à la disposition des bénévoles qui travaillent sur ce projet. On y rencontre Roger, un ancien professeur d’ébénisterie. "Il y a 22 ans que je suis malvoyant et que j’ai dû arrêter l’ébénisterie. La Lumière m’a permis de m’exprimer dans mon métier", ajoute celui qui a réalisé des bancs, fabriqués avec du matériel de récup’, pour la future cafétéria sociale. On y croise aussi Monique et Jacqueline qui poncent et vernissent des chaises.

projet collaboratif

"La mise en place de ce projet collaboratif, autogéré par les personnes déficientes visuelles, permettrait d’aboutir à la création d’un lieu d’échange, d’ouverture et d’inclusion profitable à ce public défavorisé et aux habitants du quartier. L’idée, c’est de créer une cafétéria permettant d'accueillir les personnes se rendant en consultation, leurs proches mais aussi les habitants du quartier lors d'événements culturels choisis, adaptés et organisés par les personnes impliquées", ajoute Guillaume Schwoehrer. Une salle a été mise à la disposition de l’équipe par la direction de La Lumière. Elle a déjà été peinte et le mobilier commence tout doucement à arriver. "Il nous faudrait maintenant nous occuper de la plomberie, de l’électricité et du bar, ce qui représente un petit budget. Nous avons prévu des tables avec des chaises mais aussi deux petits salons, pouvant accueillir, au total, une vingtaine de personnes", conclut l‘ergothérapeute. Quant à l’équipe des bénévoles, elle souhaite évidemment ardemment que son projet puisse aboutir. "Nous avons hâte de nous retrouver tous ensemble ici", précisent-ils, le sourire aux lèvres.

source : sudinfo.be