mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

Nouveau défi en tandem gagné par Gérard Muller

jeudi 06 septembre 2012 à 08h40

Le dernier défi du Strasbourgeois Gérard Muller, rendu quasiment aveugle par une maladie génétique, était de relier Pékin et Londres à vélo. Les 14 500 km viennent d’être parcourus en tandem.

Devenu quasi aveugle par les effets d’une rétinite pigmentaire, le Strasbourgeois Gérard Muller, "ambassadeur itinérant de la malvoyance", vient de relier Pékin et Londres en vélo. Il est parti du "Nid d’hirondelle", le stade olympique de la capitale chinoise, le 1er avril et est arrivé dans la capitale anglaise le 28 août, veille de l’ouverture des Jeux paralympiques. Soit 13 pays traversés et quelque 14 500 km parcourus en 127 jours, à raison d’environ 120 km journaliers.

Gérard Muller, 64 ans, était la seule personne handicapée dans un groupe de 80 cyclotouristes, dont cinq ont abandonné en cours de route pour des problèmes de santé. Il circulait en tandem ; la position avant, celle du pilote, était occupée par Dominique Brunel.

"Orgasme rétinien".

En 2008, l’Alsacien avait déjà parcouru de cette façon la distance Paris-Pékin. "Cette fois, on a pris une autre route de la Soie. Elle était plus au nord et bien plus montagneuse…". Durant ce périple, le cyclotouriste a particulièrement aimé les paysages du Kirghizstan. Car, à sa façon, un aveugle voit : il ressent beaucoup de choses… "Quand le temps est très contrasté, j’ai parfois ce que j’appelle un orgasme rétinien : je vois certains éléments de paysage"…

Par ce nouveau défi, Gérard Muller a voulu prouver une nouvelle fois ce qu’il ne cesse d’affirmer aux journalistes qu’il rencontre : "Ce n’est pas parce qu’on est non-voyant qu’on ne peut pas vivre normalement !"

Un film et un livre.

Son retour en Alsace sera occupé par deux actualités médiatiques : un film sur son pèlerinage de Compostelle (il étrennait un système d’assistance G.P.S.), Un défi sans les yeux, signé Denis Roy, devrait être diffusé dans les mois qui viennent sur France 3 ; et une biographie, Cet aveugle insensé qui voulait voir autrement, corédigée par Chantal Serrière, est programmée à l’automne chez Do Bentzinger.

Mais il lui faut un autre défi… Pour le garder près d’elles un certain temps, sa femme et sa fille l’ont inscrit à un exploit lointain : le marathon de New York, en novembre 2013. Lors de la course et des entraînements, il sera relié à un autre coureur par une petite ficelle. "En fait, la chose qui me fait le plus peur, en tant que non voyant, c’est de m’ennuyer…"


Source : lalsace.fr