novembre-décembre 2018

 

gros plan

 

rencontre avec 3 voix

La 22ème édition de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées vient de s’achever ; saluons le parcours de 3 personnes qui ont au moins un point commun : la passion de la radio. Caroline Pilastres est chroniqueuse régulière dans les Grandes Gueules sur R.M.C., Benjamin Mauro est animateur chaque jour sur Vivre F.M., Laëtitia Bernard est journaliste au service des sports sur France Info et France Inter le week-end. 

Des parcours différents, des expériences remarquables, de belles rencontres… Joie de vivre, énergie, humour, pugnacité s’ajoutent à leur professionnalisme d’abord et à leur militantisme dès que possible.

Tous les 3 s’inscrivent dans un parcours scolaire plutôt réussi, bien qu’à des périodes différentes, la technologie n’a pas toujours facilité leur apprentissage. 

 

parcours…

Caroline qui pratique la danse classique et le modern Jazz (10 ans de formation) depuis son plus jeune âge a plusieurs envies post bac : partir à l’étranger, se professionnaliser dans la danse, intégrer une école de journalisme… Il faut dire que son adolescence a été perturbée par un diagnostic qui a pris du temps à être posé : maladie de Stargardt décelée à 13 ans ; s’en suit un cursus scolaire modifié qui perturbe ses projets. C’est finalement à Montpelier qu’elle fait entendre sa voix à la radio comme bénévole. Militante, elle devient consultante pour l’Institut de la Vision où elle participe à de nombreux tests.

En parallèle, la vie politique la passionne et elle s’engage dans le mouvement des Républicains dès 2006 lors des municipales, puis durant les dernières primaires où elle a la ferme intention de faire bouger les lignes côté handicap. Un esprit vif, un avis tranché, son entourage l’encourage à passer le grand casting 2017 des Grandes Gueules sur R.M.C.. Un concours ouvert aux auditeurs qui permet au gagnant de rejoindre le plateau d’Alain Marschall et Olivier Truchot. Sans trop y croire, Caroline adresse sa vidéo de 47 secondes. Elle choisit "Qu’attendez-vous de la société ou des politiques pour 2017 "parmi les 3 sujets proposés par l’émission. Elle répond en images "je rêve que nos politiques fassent preuve d’exemplarité, moins de déconnexion et de langue de bois, qu’ils sortent enfin de leur tour d’ivoire". Elle est appelée par la production de l’émission une semaine après : parmi les 900 candidats, elle fait partie des 5 sélectionnés pour un prochain test à l’antenne ! Déçue de sa prestation, elle est pourtant la gagnante du concours 2017.

Depuis à l’antenne comme à l’écran, elle ne souhaite pas être confinée au simple rôle de représentante de la minorité handicapée et intervient (sans langue de bois) sur tous les sujets. Seule ombre à cette collaboration : elle déplore les tweets haineux voire sordides à propos de son handicap.

Benjamin, lui, est captivé et nourri dès son plus jeune âge par la radio (la TSF à cette époque). Bac en poche, aucun métier alors réservé aux personnes aveugles ne l’enchante vraiment mais plutôt la volonté d’être animateur radio. 

En 1974, il intègre une école de radio. A l’issue de sa 1ère année, Jean-Philippe Alain, animateur et prof principal de l’école, tente de le faire entrer à Europe 1. Sans succès, d’après Benjamin, aucune personne handicapée n’aurait pu franchir les portes d’une radio, quel qu’eût été son handicap. Le mot intégration ne fait pas partie du vocabulaire. C’est avec l’éclosion des "radios libres", en 1981 qu’il intègre Mega West, avec la bienveillance de son entourage professionnel, il apprend beaucoup, tant devant le micro qu’aux commandes de la console.

Des radios, il en a fréquenté beaucoup, locales et nationales pour quelques mois ou 20 ans, comme Radio Montmartre (MFM aujourd’hui). Positif et plein d’humour, il note quelques accrocs dont il ne souhaite pas parler ; globalement, il a été bien accepté, mieux encore, vraiment bien intégré, même si l’adaptation laissait souvent à désirer (quand elle n’était pas inexistante). Plus que l’aménagement des locaux ou du poste de travail, c’est l’accueil humain qui pour lui, s’est révélé le plus productif.

Aujourd’hui, Benjamin anime avec humour la tranche matinale (de 7:00 à 9:00) sur Vivre Fm, la radio dédiée aux handicaps et la différence.

Laëtitia intègre Sciences Po Strasbourg et pratique l’équitation dès que possible (5 fois championne de France de saut d’obstacles). A cette époque, elle hésite entre devenir journaliste ou chargée de mission handicap au sein de la fonction publique européenne. Durant son Erasmus à Berlin, elle mûrit sa réflexion et choisit des cours en rapport avec les médias. Un premier stage à radio Mouv’ avec une équipe qui lui laisse faire quelques chroniques, lui donne ses premières bases pour poser sa voix devant un micro… elle se sent tout de suite bien.

En 2005, diplômée de l’IEP (Institut d’Études Politiques), c’est naturellement vers le journalisme qu’elle s’oriente et décroche la Bourse Julien Prunet du Centre de Formation des Journalistes (créée en hommage au journaliste non-voyant décédé en 2001, avec ouverture à candidatures "atypiques" en marge du concours d’entrée du CFJ).

En 2007, Laëtitia est recrutée à France Inter pour son stage de fin d’études où elle présente notamment les flashs de nuit. S’en suit un parcours initiatique proposé par les ressources humaines de la Maison de la Radio afin qu’elle dispose d’une formation complète (France Bleu La Rochelle puis le Mouv’). Belle rencontre avec Jacques Vendroux, Directeur du Service des Sports qui lui propose de présenter les journaux des sports tous les week-ends. Laëtitia affirme que son métier n’est pas d’être handicapée. Elle confirme la difficulté à présenter un journal radio pour elle : lire en braille avec un débit suffisamment rapide, adapter les textes en temps réel en fonction des évolutions de l’actualité, apprendre par cœur, être capable d’improviser. Côté matériel, elle ne quitte pas son bloc note braille et précise que le logiciel de montage et la base de données info sont adaptés pour leur être accessibles puisqu’elle n’est pas la seule journaliste déficiente visuelle à la Maison de la Radio.

 

conseils...

 quel est votre meilleur souvenir à la radio ?

Caroline

Difficile de n’en citer qu’un ! L’émission m’offre de très belles rencontres comme celle avec Grand Corps Malade. Extrêmement émue quand j’ai appris en direct la mort de Simone Veil (un de mes modèles féminins). Je peux également surprendre les auditeurs et les invités lors de mes prises de position sur certains sujets où mon militantisme s’entend !

Benjamin

Vu le temps que j’ai passé à servir ce média, j’en ai forcément beaucoup. Il en est un qui dépasse tous les autres en intensité. Début des années 80, ma première radio Mega-West où j’étais animateur (je ne gérais pas la partie technique de mes émissions). J’avais pourtant l’envie d’être mon propre technicien mais n’osais en parler craignant qu’à cette envie on oppose ma cécité. J’ai appris avec passion sur le tas grâce à un collaborateur de l’équipe. Fier de mes nouvelles compétences, j’attendais le moment où ! Toute l’équipe devant se rendre au concert des Eagles, c’est arrivé… De 18:00 à minuit, je me suis retrouvé face à une console, trois platines, un micro et une bardée de vinyles. Seule ombre au tableau : je ne suis pas parvenu à faire fonctionner le téléphone pour faire intervenir les auditeurs. Passé ce moment de déception, je peux dire que j’ai vécu 6 heures intenses que je ne suis pas près d’oublier.

Laëtitia

Les périodes de jeux olympiques restent des moments particulièrement intenses, riches et palpitants, même en studio il y a énormément d’adrénaline et d’émotion, je pense tout particulièrement aux courses de Martin Fourcade en Corée du Sud sur les derniers jeux d’hiver.

• quelles sont pour vous les qualités essentielles pour exercer ce métier ?

Caroline

Etre à l’affût de l’actualité, communiquer facilement, être à l’écoute, être autant que possible pertinent face aux invités.

Benjamin

Pour être un animateur de radio acceptable, il convient tout d’abord, d’avoir un peu de vocabulaire, le sens du mot sera apprécié et un peu de répartie, un plus non-négligeable. Rester ouvert aux autres car c’est aux autres qu’on s’adresse. On peut peut-être exercer cette profession sans remplir cette dernière condition mais cela doit être moins jubilatoire.

Laëtitia

Etre passionné, travailler beaucoup, aimer échanger, faire preuve d’empathie.

 quels conseils donneriez-vous à celles et ceux qui souhaitent se professionnaliser dans ce domaine ?

Caroline

Faire doublement preuve de ténacité en tant que personne handicapée. Se renseigner, faire des stages, participer à des castings, envoyer un C.V. attractif soit en passant par les réseaux soit classiquement.

Benjamin

Croire à son rêve, s’accrocher car il vous rendra au centuple les efforts que vous aurez consentis pour y parvenir. Avoir les yeux et les oreilles aux aguets afin de rester en prise avec l’actualité, afin d’apparaître comme quelqu’un qui sait ce dont il parle et non comme quelqu’un qui bave dans un micro. Je ne suis pas paré de toutes les qualités, j’ai encore des progrès à faire…

Laëtitia

S’assurer d’être sur les mêmes critères de compétence que les autres en se formant sérieusement.

écoutez Caroline sur R.M.C.

écoutez Benjamin sur Vivre F.M.

écoutez Laëticia sur France Inter

 

services Handicapzéro

 

handicapzero.org : votre avis compte !

Depuis sa refonte en 2013, handicapzero.org a reçu plus de 10 340 000 visites et totalise plus de 108 290 000 pages lues ! Progression des consultations et enrichissement des contenus, en 5 ans, handicapzero.org est l’une des plateformes d’information et services accessibles les plus fréquentées !

L’année prochaine, l’équipe web souhaite apporter de nouvelles évolutions au site et c’est là que vous intervenez : visiteur régulier ou occasionnel, votre avis est important pour nous ! Nous vous demandons de contribuer à cette évolution en répondant à quelques questions (ça ne devrait pas vous prendre plus de quelques minutes). Pour certains d’entre vous qui le souhaiteraient ce questionnaire en ligne peut être renseigné au téléphone en nous appelant au 0800.39.39.51 (service et appel gratuits).

A l’issue du dépouillement, vous serez bien entendu les premiers à recevoir un bref compte-rendu. D’avance merci !

 

assurance : le saviez-vous ?

Côté assurance habitat, votre avis d’échéance devrait bientôt tomber dans votre boîte aux lettres.

Savez-vous que ce type de courrier peut être adapté en braille ou en caractères agrandis afin d’en faciliter la lecture ?

MACIF et MAIF, partenaires de Handicapzéro proposent à leurs sociétaires un dispositif d’information générale, personnalisée et bien sûr accessible.

en savoir plus

 

nouvelle tournée Beauté sans miroir 2019

Les ateliers beauté sans miroir viennent de s’achever le 20 novembre dernier là où ils avaient débuté cette année : aux Champs-Élysées. 10 boutiques de la marque ont accueilli plus de 100 femmes un peu partout en France, avec un engouement jamais démenti.

A tel point qu’une tournée 2019 va être de nouveau programmée dans de nouvelles villes ; ça commence par Rosny-sous-Bois (Rosny 2) le 31 janvier, Nice (Cap 3000) le 21 février et Rouen le 28 mars 2019.

Inscrivez-vous auprès de Stéphanie au 01.53.40.95.55 et consultez régulièrement la page ateliers beauté sans miroir pour connaître les lieux et dates à venir. 

 

braille postal accompagne vos vœux

Traditionnellement, en ces périodes de fêtes de fin d’année, le web service Braille postal bien connu sur handicapzero.org est plébiscité !

D’abord, on en profite pour échanger ses vœux et on partage l’information avec ses amis.

Notez que les parents peuvent aussi l’utiliser pour s’assurer que leurs enfants auront une réponse du père Noël en braille. Le service, qui reste gratuit, fonctionne aussi très bien dans ce sens.

A vous de jouer dans la rubrique braille postal

 

téléphonie : fin de la ligne fixe

Pas mal de demandes au numéro vert à propos de la fin du téléphone fixe annoncée dans les médias depuis le 15 novembre dernier. Quelques informations pour clarifier la situation et vous rassurer. Il s’agit du processus d’extinction du Réseau Téléphonique Commuté (R.T.C.), trop ancien aujourd’hui, qui va s’étendre jusqu’en 2023 et être remplacé par l’IP.

Sont concernés les abonnés dont le téléphone fixe est branché sur la fameuse prise murale en T (si votre téléphone est branché sur une box, vous n’aurez rien à changer). Depuis le 15 novembre, Orange arrête donc sa commercialisation pour le grand public : il ne sera plus possible d’obtenir la création de ce type de ligne, notamment en cas d’emménagement dans un nouveau logement. Ce n’est qu’à partir de 2023 que les premières lignes R.T.C. arrêteront de fonctionner. Orange s’est engagé à prévenir ses abonnés et à leur proposer des solutions. Concrètement, l’opérateur s’engage à mettre gratuitement à leur disposition un boîtier à brancher sur leur prise murale. Leur numéro de téléphone ne changera pas.

Faudra-t-il souscrire un forfait Internet ? La réponse est non : le boîtier fourni par Orange servira à brancher son téléphone, mais rien ne vous obligera à y connecter un ordinateur ou un téléviseur ni à opter pour un forfait plus cher.

Nous vous rappelons les dispositifs d’accessibilité mis en place actuellement par les opérateurs partenaires : Orange, Bouygues Telecom et S.F.R.

 

Ariba : congrès du Touquet

Avec comme thématique "perception visuelle et inclusion", le 12ème Congrès professionnel de l’Ariba a eu lieu vendredi 9 et samedi 10 novembre dernier au Touquet. Handicapzéro y participait.

Lors des présentations, différents aspects de la vie quotidienne et du parcours de soins des personnes malvoyantes ont été abordés : vision Mésopique, compensations multi-sensorielles au cours de l’apprentissage de la musique, vision au travail et aménagement de poste, sports et malvoyance... La première journée s’est conclue avec des présentations sur les pathologies de l’enfant malvoyant puis les impacts de la D.M.L.A.

Le deuxième jour a commencé par un témoignage fort et plein d’espoir de Sébastien Joachim, malvoyant président de l’association SJKB

La journée s’est poursuivie par l’exposé du professeur Lionel Naccache, neurologue sur les perceptions visuelles, et s’est conclue sur le thème des maladies rétiniennes et parcours de vie.

Côté exposition : Acces’Solutions, Axelens, Carl Zeiss Vision France, Cflou, Eschenbach Optik, Essilor Basse Vision, Feelobject, Horus Pharma, Laboratoires Théa, Les Opticiens Krys, Lagad Vision, Lesa France, Lissac Opticien, MC2 Le Matériel Professionnel, Metrovision, Optic 2000, Santhera BV, Tyresias, Voxiweb. Certaines associations étaient également présentes : les Chiens Guides d’Aveugles, Retina France…

Consultez la rubrique basse vision

 

dernière minute

Télévision, T.N.T. : des fréquences sont en cours de changement jusqu’en juin 2019. C’est la 6ème étape du déploiement ; une réinitialisation des chaînes peut être nécessaire pour la région Occitanie (Hérault, Aude, Aveyron, Lozère, Pyrénées-Orientales, Ariège) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (Haute-Loire, Cantal).

Pour savoir si vous êtes concerné par ce changement, et à quelle date, le site recevoirlatnt.fr propose un diagnostic gratuit en ligne. Il vous suffit d’entrer votre adresse et vous avez la réponse.
Consultez le programme télé

Cinéma, à l’affiche : retour des contenus accessibles issus d’allocine.fr. Vous l’aviez remarqué, la rubrique cinéma a fait l’objet d’une mise à jour liée à la refonte du site source du partenaire allocine.fr. Depuis quelques jours, toutes les passerelles techniques sont de nouveau en place pour vous permettre d’accéder à l’actualité cinéma

 

l'actualité du handicap visuel

 

gamers : pour un meilleur accès aux jeux

Play In Lab, entreprise contribuant au développement de projets numériques, recherche des personnes en situation de handicap qui seraient disponibles afin d’évaluer des jeux vidéo en cours de développement, dans le but de les rendre plus accessibles.

Si vous êtes intéressés, contactez Alex à playtest@play-in-lab.com

 

Instagram va décrire les photos...

L'application de partage d'images, très visuelle, va désormais générer des descriptions automatiques du contenu des photos que les utilisateurs souffrant de déficience visuelle pourront écouter.

Instagram veut faciliter son utilisation pour les personnes aveugles ou malvoyantes. Le réseau social de partage de photos et de vidéos a annoncé sur son blog officiel mercredi 28 novembre le déploiement imminent de l'Automatic Alternativ Text, une fonctionnalité visant à rendre son service plus accessible pour les 285 millions de personnes souffrant de déficience visuelle à travers le monde.
Instagram marche dans les pas de sa maison-mère Facebook qui propose cet outil à ses utilisateurs non-voyants depuis maintenant deux ans.

Grâce aux progrès de l'intelligence artificielle, la plateforme va désormais générer automatiquement une description alternative des photos et vidéos que les personnes utilisant un lecteur d'écran (un logiciel qui retranscrit par synthèse vocale ce qui est affiché sur l'écran) pourront ensuite entendre en survolant une publication. Le système utilisera pour cela une technologie de reconnaissance d'images qui listera tous les éléments contenus dans une photo ou une vidéo.

Tous les utilisateurs auront aussi la possibilité de rédiger leur propre description alternative personnalisée lors de l'importation d'une photo. Instagram espère ainsi proposer des légendes alternatives à celles qui seront automatiquement générées par les algorithmes. Instagram conseille d'ailleurs de rédiger des textes avec moins de 100 caractères. Les descriptions alternatives ne seront pas visibles des autres utilisateurs. 

 

fondation d'entreprise MAAF : nouvelle identité

La fondation MAAF, qui travaille à l’amélioration du quotidien des personnes en situation de handicap, vient de fêter ses 20 années d’existence. L’occasion pour le directeur de la Fondation, Nicolas Bénétreau, de révéler la nouvelle identité : MAAF Initiatives et Handicap, "un nouveau nom qui rend plus visibles et lisibles à la fois notre action et notre domaine d’intervention, le handicap" précise le directeur de la Fondation.

Une soirée qui a permis de mettre en valeur quelques-unes des nombreuses initiatives financées par la Fondation MAAF, comme :

La plateforme Handivoyage, qui propose aux personnes en situation de handicap moteur à la fois la location et l’échange de logements adaptés entre particuliers, mais aussi des services connexes comme le transport ou le matériel médical.

Mon copilote (ex handivalide) est une plateforme web collaborative qui permet de mettre en relation des personnes en situation de handicap ayant un besoin de mobilité et d’accompagnement, avec des personnes valides souhaitant elles-mêmes réaliser le même trajet pour un coût raisonnable.

La soirée s’est poursuivie avec le lancement de la thématique pour les 3 prochaines années : l’avancée en âge des personnes handicapées. Un sujet qui fait écho au rapport réalisé sous l’égide de Patrick Gohet, adjoint au défenseur des droits, chargé de la lutte contre les discriminations, sur l’avancée en âge des personnes handicapées.

Dès 2019, plusieurs actions seront lancées par MAAF Initiatives et Handicap pour financer des projets et des expérimentations sur des volets tels que le maintien à domicile, les aides techniques ou encore l’anticipation du départ à la retraite.

 

devenez juré du "Marius 2019"

Vous aimez le cinéma, vous êtes mal ou non-voyant, vous voulez donner votre avis sur l’audiodescription ? Devenez juré du Marius 2019 de l’audiodescription. Le panel de la C.F.P.S.A.A. suit depuis de nombreuses années le développement et la qualité de l’audiodescription selon les attentes des personnes déficientes visuelles.

Fort de cette expérience, en 2018, il a été décidé de récompenser la meilleure audiodescription d’un film afin que la voix des personnes déficientes visuelles soit entendue et que l’on prenne en compte leurs attentes. Le Marius de l’Audiodescription est donc né et a été remis officiellement au film "Petit paysan", décrit par Morgan Renault pour Titra Films, le 28 février dernier au CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée).

Pour poursuivre la promotion et le développement de l’audiodescription, le panel de la C.F.P.S.A.A. renouvelle l’opération et lance l’édition 2019 du Marius de l’Audiodescription.

Le jury sera essentiellement composé de personnes aveugles ou malvoyantes, dont la candidature aura été validée par les organisateurs après réponse à un questionnaire d’identification et approbation du règlement du Prix, avant le 15 janvier 2019.

Aucune compétence ou connaissance cinématographique n’est exigée, seule compte l’envie de participer à ce projet. Le vote s’effectue à partir de la liste des sept films nominés par l’Académie des César dans la catégorie "Meilleur film".

Pour participer, enregistrez-vous auprès de la C.F.P.S.A.A. avant le 15 janvier 2019 : marius-audiodescription@orange.fr

 

contacts

 

toutes les informations pour nous joindre

N'oubliez pas de nous communiquer tout changement d'e-mail ou d'adresse postale.

prochaine édition en janvier 2019

Toute l’équipe de Handicapzéro vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année !

e-mail : contact@handicapzero.org
numéro vert : 0800.39.39.51 (appel et service gratuits)
suivez-nous : sur facebook et twitter

support technique : 01.53.40.99.36 (prix d'une communication nationale depuis un poste fixe en France métropolitaine), support-technique@handicapzero.org, du lundi au jeudi de 13:30 à 17:00, et le vendredi de 13:30 à 16:00.

       

retrouver toute l'actualité et les services de l'association sur handicapzero.org

si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre vous pouvez vous désinscrire en cliquant sur le lien suivant : désinscription de la lettre d'information

Vous recevez ce courrier car vous êtes inscrit à la lettre d'information de Handicapzéro. Les données personnelles vous concernant font l'objet d'un traitement à des fins de gestion de notre base de contact. Conformément au règlement général sur la protection des données et à la loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d’accès, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données personnelles. Si vous souhaitez exercer ce droit, contactez-nous à l’adresse suivante : Handicapzéro, 30 rue Pierre Sémard, 75009 Paris ou contact@handicapzero.org