mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

actualités

Covid-19 : le virus détecté par les montres connectées avant les symptômes ?

Covid-19 : le virus détecté par les montres connectées avant les symptômes ?<br>

Samedi 23 janvier 2021, 11h40

vendredi 22 janvier 2021


Deux études ont prouvé que les montres connectées pouvaient détecter les signes d'une infection à la Covid-19 avant même que la personne contaminée ne présente les premiers symptômes de la maladie. Leurs capteurs peuvent déceler des changements dans leur rythme cardiaque une semaine avant.

Les montres connectées pourraient détecter le coronavirus une semaine avant l'apparition des premiers symptômes. C'est en tout cas ce qu'assurent les études du réseau d'hôpitaux Mount Sinaï Health System à New York et de l'Université de Stanford en Californie. Comme le rapporte Futura Santé, elles démontrent que certains modèles de montres "intelligentes", comme l'Apple Watch, les montres de Garmin ou de Fitbit, sont capables de prédire si une personne est contaminée par la Covid-19, avant même qu'il ne soit symptomatique ou que les tests soient en mesure de le déceler.

Elles détectent les changements du rythme cardiaque

C'est grâce à leur capteur de fréquence cardiaque qui, selon les chercheurs, peut détecter des changements subtils dans le rythme cardiaque. Des modifications qui peuvent expliquer qu'un individu est atteint du coronavirus jusqu'à sept jours avant qu'il ne ressente les premiers symptômes, ou que les tests soient positifs. Selon les résultats de l'étude des chercheurs du Mont Sinaï, alors que la fréquence cardiaque varie fortement en temps normal, les personnes atteintes de la Covid-19 ont présenté moins de variations, avec des battements cardiaques de plus faible intensité.

La publication des chercheurs de l'hôpital, prépubliée dans la revue Medrxiv, repose sur les données de santé des Apple Watch portées par 300 professionnels de santé travaillant dans le réseau d'Hôpitaux du Mount Sinaï Health System. "Avant le diagnostic d'une infection COVID-19 par test PCR nasale, des changements significatifs ont été observés, démontrant la capacité prédictive de ces appareils à identifier l'infection", affirment-ils.

Permet d'identifier les malades asymptomatiques

Une autre étude menée par des chercheurs de l'Université californienne de Stanford, dans laquelle les participants portaient différentes montres avec des capteurs d'activité, a révélé que 81% des participants positifs au coronavirus avaient subi des changements dans leur fréquence cardiaque au repos jusqu'à neuf jours et demi avant à l'apparition des symptômes. Les chercheurs ont ainsi créé une alarme qui prévient les utilisateurs lorsque leur fréquence cardiaque est élevée pendant une période prolongée pour qu'ils se confinent préventivement. Avec un tel système, les individus infectés pourraient être alertés précocement en identifiant les personnes asymptomatiques qui représentent la moitié des cas.