mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

actualités

Nez bouché : avoir un orgasme serait un remède naturel efficace

Nez bouché : avoir un orgasme serait un remède naturel efficace<br>

Samedi 18 septembre 2021, 18h40

vendredi 17 septembre 2021


Selon une étude, atteindre l'orgasme via des relations sexuelles permettrait une amélioration de la respiration nasale comparable à celle atteinte grâce à l'utilisation d'un spray nasal. De futures recherches détermineront si l'orgasme via la masturbation est aussi efficace contre le nez bouché.

Plus besoin d'aller à la pharmacie la prochaine fois que vous aurez le nez bouché. Fini les sprays nasaux décongestionnants, selon une étude publiée dans le Ear, Nose & Throat Journal en janvier 2021, avoir un orgasme pendant un rapport sexuel serait efficace pour contre le nez bouché. L'équipe de chercheurs a même reçu un prix Ig Nobel en septembre dernier, un prix qui célèbre la recherche scientifique originale. L'étude avait pour objectif d'examiner l'impact de l'activité sexuelle sur la respiration nasale et de le comparer à l'effet d'un décongestionnant nasal. Le chercheur en charge de l'étude Olcay Cem Bulut, professeur et spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge aux cliniques SLK en Allemagne, a expliqué à Insider qu'il avait d'abord développé une intuition basée sur "l'auto-observation" sur le sujet et avait ensuite recruté des collègues pour connaître le réel impact de l'activité sexuelle sur le nez bouché.

Une amélioration de la respiration similaire à un spray

Si les chercheurs ne savent pas encore exactement comment les orgasmes permettent de décongestionner le nez, le Dr Olcay Cem Bulut assure auprès de Insider que "la combinaison de l'excitation sexuelle, de l'activité physique et de l'orgasme à la fin peut éventuellement aider à améliorer la respiration nasale". Afin de parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont fait participer 18 couples hétérosexuels à cette étude n'ayant pas de problèmes nasaux. Ils devaient en pratique tester l'état de leur respiration et de leur encombrement nasal avant et après les rapports sexuels grâce à un appareil qui mesure le débit nasal et une échelle fournit par les scientifiques permettant une auto-évaluation. Les scientifiques se sont par ailleurs assuré que les deux partenaires avaient atteint l'orgasme et qu'ils n'avaient pas de problèmes nasaux antérieurs. Les couples ont ensuite effectué les mêmes tests après avoir utilisé un spray nasal décongestionnant le lendemain.

Des prescriptions de relations sexuelles contre le rhume ?

Après le rapport sexuel avec orgasme ou l'utilisation du spray nasal, les couples se sont testés immédiatement après, puis 30 minutes plus tard, une heure plus tard et trois heures plus tard. Résultat, leur respiration nasale s'est améliorée de manière comparable pendant une heure après les rapports sexuels et la prise de médicaments, mais le spray nasal a tout de même offert un meilleur soulagement à long terme. Dans une interview accordée au Guardian, le Dr Olcay Cem Bulut a tout de même assuré que certaines données recueillies après l'orgasme pouvaient être compromises. "Je pense que certaines personnes ne pouvaient pas se concentrer sur l'appareil", a-t-il expliqué.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires avant que les médecins puissent prescrire des relations sexuelles pour guérir un rhume. Autre problème, le panel de recherches limité. En effet, il n'y avait que 36 participants à l'étude et tous étaient des travailleurs de la santé. De plus, les données recueillies après des rapports sexuels peuvent être biaisés. Des recherches supplémentaires sont également nécessaire pour savoir si cette amélioration de la respiration nasale fonctionne également lorsque l'orgasme est atteint via la masturbation. Les auteurs de l'étude notent également que si ces premiers résultats sont confirmés, l'orgasme pourrait éventuellement être prescrit pour traiter les maux de tête liés aux problèmes de sinus.