mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

module spécifique

Previcox 57 Mg, 227 Mg comprimés à croquer pour chiens


 
Liste du (des) principe (s) actif (s) et d’autres substances.
 
Chaque comprimé contient :
 
Firocoxib : 57 Mg
 
Firocoxib : 227 Mg
 
Oxydes de fer (E 172)
 
Caramel (E 150)
 
Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché :
 
Merial
29, avenue Tony Garnier
F-69007 Lyon
France
 
Fabricant :
 
Merial
4, Chemin du Calquet
F-31300 Toulouse
France
 
Espèce (s) ciblé (s).
 
Chiens.
 
Indication (s).
 
Soulagement de la douleur et de l’inflammation associées à l’arthrose chez le chien.
 
Posologie pour chaque espèce :
 
5 Mg par Kg une fois par jour.
 
Mode et voie (s) d’administration.
 
Voie orale.
 
Nombre de comprimés à croquer par présentation :
 
Poids corporel (Kg) :
 
- 3 à 5,5 : 0,5 comprimé à 57 Mg.
- 5,6 à 10 : 1 comprimé à 57 Mg.
- 10,1 à 15 : 1,5 comprimé à 57 Mg.
- 15,1 à 22 : 0,5 comprimé à 227 Mg.
- 22,1 à 45 : 1 comprimé à 227 Mg.
- 45,1 à 68 : 1,5 comprimé à 227 Mg.
- 68,1 à 90 : 2 comprimés à 227 Mg.
 
 
Conseils pour une administration correcte.
 
Les comprimés peuvent être mélangés ou non à l’alimentation. Ne pas dépasser les doses recommandées.
 
La durée du traitement varie selon la réponse observée. Comme la durée des études de terrain était limitée à 90 jours, la mise en place d’un traitement plus long devrait être évaluée avec attention et faire l’objet d’un suivi vétérinaire régulier.
 
Contre-indications.
 
Ne pas utiliser sur les chiennes gestantes ou en lactation.
 
Les études de laboratoire sur les lapins ont mis en évidence des effets maternotoxiques et foetotoxiques, à des doses proches de celles recommandées pour le chien.
 
Ne pas utiliser chez les animaux âgés de moins de 10 semaines ou d’un poids inférieur à 3 Kg.
 
Ne pas utiliser chez des animaux présentant un saignement gastro-intestinal, une dyscrasie sanguine ou des troubles hémorragiques.
 
Ne pas utiliser en association avec des corticostéroïdes ou d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
 
Effets indésirables.
 
Des vomissements et des diarrhées ont été occasionnellement observés. Ces réactions sont généralement passagères et réversibles à l’arrêt du traitement.
 
Si des effets secondaires apparaissent tels que vomissements, diarrhées à répétition, sang occulte dans les fèces, perte de poids soudaine, anorexie, léthargie, détérioration de paramètres biochimiques hépatiques ou rénaux, le traitement doit être interrompu et un vétérinaire doit être consulté.
 
Si vous constatez des effets indésirables, veuillez en informer votre vétérinaire.
 
Temps d’attente.
 
Sans objet.
 
 
Conditions particulières de conservation.
 
A tenir hors de la portée et de la vue des enfants.
 
Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation.
 
Ne pas utiliser après la date de péremption figurant sur l’emballage.
 
Les demi-comprimés non-utilisés doivent être remis dans l’emballage d’origine et peuvent être conservé jusqu’à 7 jours.
 
Mise (s) en garde particulière (s).
 
L’utilisation chez de très jeunes animaux, ou chez des animaux atteints d’insuffisance rénale, cardiaque ou hépatique (suspectée ou confirmée), peut entraîner des risques supplémentaires. Si une telle utilisation ne peut être évitée, celle-ci devra être effectuée sous surveillance vétérinaire stricte.
 
Eviter d’utiliser chez des animaux déshydratés, en hypovolémie ou en hypotension, en raison du risque accru de toxicité rénale. Eviter toute association avec des produits potentiellement néphrotoxiques.
 
En cas de risque de saignement gastro-intestinal ou en cas d’intolérance connue aux AINS, le produit doit être utilisé sous contrôle vétérinaire strict.
 
Le traitement doit être interrompu en présence d’un des signes suivants :
 
Diarrhées à répétition, vomissements, sang occulte dans les fèces, perte de poids soudaine, anorexie, léthargie, détérioration de paramètres biochimiques hépatiques ou rénaux.
 
Un traitement préalable par d’autres substances anti-inflammatoires peut entraîner l’apparition ou l’aggravation d’effets indésirables. Il est donc recommandé d’observer une période de 24 heures sans traitement avant de commencer le traitement avec Previcox. La durée de cette période de transition doit être adaptée en fonction des propriétés pharmacocinétiques des produits utilisés précédemment.
 
Ne pas administrer Previcox simultanément avec d’autres AINS ou des glucocorticoïdes. Une ulcération du tractus gastro-intestinal peut être exacerbée par les corticostéroïdes chez les animaux à qui des produits anti-inflammatoires non stéroïdiens ont été administrés.
 
Un traitement simultané avec des molécules ayant un effet sur le flux sanguin rénal, telles que les diurétiques ou les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA), doit faire l’objet d’un suivi clinique. Toute association avec des produits potentiellement néphrotoxiques doit être évitée en raison d’un risque accru de toxicité rénale.
 
L’utilisation simultanée d’autres principes actifs fortement liés aux protéines peut entraîner une compétition avec le firocoxib sur les sites de liaison, et avoir par conséquent des effets toxiques.
 
En cas d’ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquetage.
 
Se laver les mains après utilisation du produit.
 
Précautions particulières pour l’élimination des médicaments vétérinaires non utilisés ou des déchets dérivés de tels médicaments vétérinaires, le cas échéant.
 
Tous médicaments vétérinaires non utilisés ou déchets dérivés de ces médicaments doivent être éliminés conformément aux exigences locales.
 
Date de la dernière mise à jour de la notice : Septembre 2004.
 
Information sur le produit.
 
Les comprimés à croquer Previcox sont sécables afin de permettre un dosage précis et contiennent des arômes fumé et caramel afin de faciliter leur administration chez le chien.
 
 
Mode d’action :
 
Le firocoxib est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), agissant par inhibition sélective de la synthèse des prostaglandines induite par la cyclooxygénase-2 (COX). Il a été montré que la COX-2 est l’isoforme de l’enzyme induite par des stimuli pro-inflammatoires et qui serait le principal responsable de la synthèse des médiateurs prostanoïdes de la douleur, de l’inflammation et de la fièvre. Dans des essais in vitro sur sang total de chien, le firocoxib montre une sélectivité envers la COX-2 environ 380 fois plus importante qu’envers la COX-1.
 
 


votre recherche