vous êtes ici : accueil >> sport >> football >> Euro 2024 >>

les villes-hôtes

• Berlin (Olympiastadion, 70 000 places)

Inauguré en 1936 à l'occasion des Jeux Olympiques, et rénové à plusieurs reprises depuis, le stade de la capitale allemande, habituel antre du Hertha BSC, accueillera comme lors de la Coupe du monde FIFA 2006 la grande finale du 14 juillet, ainsi que 5 autres rencontres de la compétition, dont un huitième et un quart de finale.

• Munich (Munich Football Arena, 67 000 places)

Le jardin du FC Bayern Munich, surnommé le "Schlauchboot" (canot pneumatique) en raison de son design, aura les honneurs du match d'ouverture entre les hôtes allemands et l'Ecosse. 5 autres parties, dont un huitième de finale et une demi-finale, se disputeront dans l'enceinte qui fêtera l'année prochaine ses 20 ans.

• Dortmund (BVB Stadion Dortmund, 66 000 places)

En incluant le dernier match de poule de la France face à la Pologne, le stade anciennement appelé Westfalenstadion et connu pour le célèbre mur jaune des supporters du Borussia, sera le théâtre de 6 matchs durant cet UEFA Euro 2024. Un ticket pour la finale s'y jouera notamment le 10 juillet.

• Stuttgart (Stuttgart Arena, 54 000 places)

Située sur les bords de la Neckar, l'enceinte vibre habituellement au gré des exploits du VfB. Les joueurs de la Nationalmannschaft y seront poussés pour leur match de poule face à la Hongrie, l'un des 5 matchs programmés à Stuttgart, dont le premier quart de finale le 5 juillet.

• Hambourg (Volksparkstadion, 50 000 places)

Ancienne place forte du football allemand grâce au HSV, vainqueur de feu la Coupe des clubs champions en 1983 mais désormais relégué en 2. Bundesliga (la 2ème division), la métropole du nord de l'Allemagne sera logiquement de la fête. 5 parties s'y disputeront, dont le 2ème quart de finale.

• Gelsenkirchen (Arena AufSchalke, 50 000 places)

Inaugurée en 2001 et dotée d'un toit rétractable, l'enceinte où règne le FC Schalke 04 accueillera 4 rencontres de cet UEFA Euro 2024, dont un huitième de finale le 30 juin. Son record d'affluence (77 803 spectateurs) a été établi en 2010 lors du match d'ouverture du Mondial de hockey sur glace.

• Francfort (Frankfurt Arena, 47 000 places)

La ville natale de Goethe et siège de la Banque centrale européenne s'est vue confier 5 rencontres durant la compétition. Le stade où brille habituellement l'Eintracht Francfort accueillera notamment le dernier match de poule de l'Allemagne face à la Suisse (23 juin), ainsi qu'un huitième de finale.

• Düsseldorf (Düsseldorf Arena, 47 000 places)

Absente des villes-hôtes de la Coupe du monde FIFA 2006, la ville traversée par le Rhin sera cette fois au rendez-vous. Son enceinte, déjà utilisée en début d'année pour les championnats du monde de handball, sera ainsi le théâtre d'Autriche-France le 14 juin, mais aussi d'un huitième et d'un quart de finale.

• Cologne (Cologne Stadium, 43 000 places)

Rénové en 2003, l'ancien Müngersdorfer Stadion, lequel a soufflé l'an passé ses 100 bougies, avait déjà accueilli des rencontres de la Coupe du monde FIFA 2006. 5 matchs se dérouleront au cœur de l'historique cité rhénane, dont un huitième de finale le 30 juin.

• Leipzig (Leipzig Stadium, 40 000 places)

Confrontés à la Corée du Sud lors de leur 2ème match de poule de la Coupe du monde FIFA 2006, les Bleus retrouveront le stade du RB Leipzig face aux Pays-Bas le 21 juin. L'ancienne ville de l'Allemagne de l'Est abritera 3 autres rencontres de la compétition, dont un huitième de finale le 2 juillet.