vous êtes ici : accueil >> sport >> football >> Qatar 2022 >> guide Qatar 2022 >>

présentation de la Coupe du monde de la FIFA

4 ans après son sacre en mondovision sous le déluge moscovite, l'équipe de France remettra son titre en jeu du 20 novembre au 18 décembre prochains, lors de la 22ème édition de la Coupe du monde FIFA. Pour la première fois de son histoire, la compétition se déroulera en plein cœur de l'automne au sein de l'hémisphère Nord, en raison des températures élevées sévissant en été au Qatar, premier pays arabe à accueillir la grand-messe du football mondial. Il s'agira également de la dernière édition réunissant 32 équipes nationales, puisque ce ne seront pas moins de 48 formations qui seront appelées à en découdre en 2026 au cours d'un tournoi conjointement organisé par les États-Unis, le Canada et le Mexique.

Seul pays à avoir participé à l'intégralité des phases finales depuis 1930, et détenteur du record de sacres (5), le Brésil figurera à nouveau parmi les incontournables favoris à la finale, laquelle aura pour théâtre le majestueux Lusail Stadium. Appelé à battre la marque historique du "roi" Pelé (77 buts en sélection), Neymar sera le leader technique et spirituel d'une formation auriverde très homogène et qui n'a connu qu'un accroc majeur depuis son élimination en quarts de finale du Mondial russe face à la Belgique : une défaite à domicile en finale de la Copa America face à l'Argentine, en juillet 2021. Emmenés par Lionel Messi, dont ce sera à 35 ans la dernière Coupe du monde FIFA, les Albicelestes tenteront eux aussi de contrecarrer la mainmise du Vieux Continent depuis 4 éditions et les victoires successives de l'Italie, de l'Espagne, de l'Allemagne et de la France. Vainqueur de sa première Copa America face à son coéquipier du Paris Saint-Germain Neymar, le septuple Ballon d'Or souhaitera définitivement enterrer le souvenir de la finale perdue de 2014 à Rio de Janeiro. Un sacre mondial permettrait en outre à la "Pulga" (la "puce") de mettre un point final au débat portant sur l'identité du meilleur joueur de tous les temps, sujet récurrent au pays d'un certain Diego Armando Maradona.

Derrière les deux géants sud-américains, l'Europe s'avance avec plusieurs sérieux candidats en l'absence notable de l'Italie, lauréate de l'U.E.F.A. Euro 2020 mais tombée dans le piège des éliminatoires. Troisième en Russie il y a quatre ans, la Belgique visera encore plus haut sur le sol qatarien. Dans le sillage de leur colonne vertébrale Courtois-De Bruyne-Lukaku, les joueurs de Roberto Martinez s'annoncent difficiles à manœuvrer. Victime des Diables Rouges lors de la petite finale de Saint-Pétersbourg, et défaite dans son antre de Wembley par l'Italie pour la couronne continentale en juillet 2021, l'Angleterre court toujours après les fantômes de 1966, date de l'unique sacre du pays ayant inventé le football. Portés par leur génération dorée (Foden, Mount, Bellingham, Saka) et par leur capitaine Harry Kane, meilleur buteur de la précédente édition (six réalisations), les Three Lions resteront en embuscade, tout comme les Pays-Bas, toujours placés mais jamais gagnants. De nouveau entraînés par Louis van Gaal, les "Oranje" devront démontrer que leurs brillantes individualités peuvent s'insérer dans le collectif prôné par l'exigeant entraîneur batave.

Ayant réussi à renouveler leurs sélections grâce à un afflux de sang neuf symbolisé notamment par les Barcelonais Pedri et Gabi et le Munichois Musiala, l'Espagne et l'Allemagne auront également des arguments à faire valoir, même si ces deux formations, placées dans le plus ardu des huit groupes, devront en découdre plus tôt que prévu. Un peu plus épargné par le sort, le Portugal de Cristiano Ronaldo devra toutefois retrouver la forme qui lui avait permis de remporter l'U.E.F.A. Euro 2016 puis la Ligue des nations 2019, à l'image de la star de Manchester United, peu en réussite depuis le début de la saison 2022-2023. Comme les Lusitaniens, d'autres formations se mettront en tête de jouer les trouble-fête, tel le Sénégal, champion d'Afrique en titre dans le sillage de sa vedette Sadio Mané, la Croatie, vice-championne du monde en titre et toujours dépendante de son stratège Luka Modric, ou encore la Serbie et la Pologne, emmenées par deux serial buteurs de renom, Aleksandar Mitrovic et Robert Lewandowski.

Et les Bleus dans tout cela ? Depuis 2018, les joueurs de Didier Deschamps ont alterné le chaud (victoire en Ligue des nations) et le froid (élimination dès les huitièmes de finale de l'U.E.F.A. Euro 2020). Ils n'ont en outre pas été épargnés par les pépins physiques, puisque le sélectionneur tricolore devra notamment se priver au milieu de terrain de sa paire fétiche (aucune défaite en compétition officielle) Ngolo Kanté-Paul Pogba, tous deux blessés à une cuisse. Pour ce qui pourrait être sa cinquième et dernière grande compétition internationale, Deschamps pourra en revanche compter sur un trio d'attaque redouté par toutes les défenses du plateau, composé d'Antoine Griezmann, Kylian Mbappé et Karim Benzema. L'avant-centre du Real Madrid compte bien devenir le premier Ballon d'Or France Football à remporter une Coupe du monde FIFA l'année suivant son sacre et abordera l'événement qatarien avec l'enthousiasme d'un junior, lui qui fêtera ses 35 ans le lendemain de la finale au Lusail Stadium.

Le palmarès de la compétition

5 victoires : Brésil.
4 victoires : Allemagne, Italie.
2 victoires : Argentine, France, Uruguay.
1 victoire : Angleterre, Espagne.