mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

une journée de rêve à Monaco

Hervé, utilisateur des services Handicapzéro, notamment fidèle lecteur du magazine consacré au Championnat de Formule 1, était au Grand Prix de Monaco le 24 mai dernier.

Il a souhaité nous faire part de "sa journée de rêve".

Dimanche 24 mai 2009, Grand Prix de Formule 1 à Monaco, 6ème épreuve du championnat : j’y étais !

Résident pour le week-end à Nice, mon accompagnateur est venu me chercher et nous sommes partis en train direction Monaco pour la journée.

Dès l’arrivée du train, la police était déjà là pour faire des contrôles de billets et la fouille des sacs à dos.

Beau temps et chaleur étaient au rendez-vous, Monaco était rempli de fans de nationalités diverses. Autour de moi, anglais, allemands, italiens, finlandais s’exprimaient vivement.

Difficile de circuler dans les rues de Monaco pour se rendre à notre point de rendez-vous, tribune devant l’arrivée.

Avant le départ du Grand Prix en début d’après midi, j’ai également assisté à deux courses : la première était une finale de Porche 911 sur 16 tours et la seconde, une finale de Renault Sport sur 25 tours et cela allait très vite !

Déjeuner rapide et retour dans les tribunes vers 13:00 où le déroulement de la logistique du Grand prix : commissaires, sécurité (pompiers, médecins…) s'est mis en place puis briefing des équipes sur les dernières recommandations de sécurité à prendre pendant le Grand Prix …

Vers 13:30, les voitures de chaque écurie arrivaient sur la piste et ce fût le défilement des mécaniciens pour un dernier réglage de précision : une organisation impressionnante où chacun à un rôle bien précis.

A 14:00, top départ de la course : un spectacle de deux heures, 78 tours de 4 Kilomètres environ. Le bruit des moteurs sur la ligne de départ, la vitesse très vite atteinte donne une sensation de puissance, impressionnant !

Pendant toute la durée de la course, peu d’accidents graves à signaler, ce circuit est plus technique que rapide. Etant assis dans les gradins vers la ligne de départ (arrivée) les voitures roulaient à pleine vitesse (environ 300 kilomètres heure), j’avais la sensation d’être moi même au volant à chacun de leur tour.

A l’arrivé sur le podium, Button, Barrichello (magnifique doublé pour l’écurie Brawn) et Raikkonen, place au défilé des personnalités : le Prince Albert, le maire de Monaco et le président de la course pour la remise des prix.

Les trois pilotes se sont arrosés de Champagne, du gâchis mais amusant.

Après 20 ans de passion à regarder le Championnat dernière mon petit écran télé, cette journée à Monaco fut un vieux rêve enfin réalisé.

 

outils