mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

Écosse

A. Les joueurs à suivre.

 

Moribond lors du dernier Tournoi (5 défaites en autant de matchs pour une infâmante cuillère de bois), le XV au Chardon a fait preuve d'un beau sursaut d'orgueil durant la Coupe du monde en Angleterre. Qualifiés pour les quarts de finale après quelques prestations plutôt solides, les Écossais ne se sont inclinés que d'un tout petit point face aux Australiens, futurs finalistes de la compétition (35-34), suite à une pénalité litigieuse accordée aux Wallabies lors des ultimes secondes du match.

 

Cette performance devrait relancer l'Écosse pour le Tournoi à venir. Surtout si son ouvreur Greig Laidlaw continue sur sa lancée du Mondial. Animateur hors-pair, le demi de mêlée écossais est également un véritable métronome dès lors qu'il faut convertir pénalités ou transformations. La charnière qu'il forme avec le fougueux Finn Russell à l'ouverture est un gage de sécurité, tout comme l'expérience d'un Sean Lamont à l'aile. Enfin, la complémentarité des frères Gray (Jonny et Richie) en seconde ligne n'est plus à démontrer, tout comme l'abattage de Josh Strauss, ce Sud-Africain d'origine dont la barbe plus que fournie a créé la sensation lors de la dernière Coupe du monde !

 

B. La liste des joueurs probables.

 

Avants (20) : Adam Ashe, John Barclay, Blair Cowan, David Denton, Alasdair Dickinson, Zander Fagerson, Ross Ford , Chris Fusaro, Jonny Gray, Richie Gray, John Hardie, Moray Low, Pat MacArthur, Stuart McInally, Willem Nel, Gordon Reid, Josh Strauss, Rory Sutherland, Tim Swinson, Ben Toolis.

 

Arrières (15) : Mark Bennett, Alex Dunbar, Sam Hidalgo-Clyne, Stuart Hogg, Peter Horne, Ruaridh Jackson, Greig Laidlaw, Sean Lamont, Sean Maitland, Finn Russell, Matt Scott, Tommy Seymour, Duncan Taylor, Tim Visser, Duncan Weir.

 

C. Le joueur du dernier Tournoi 2015.

 

Stuart Hogg a longtemps été le seul Écossais, ou presque, à surnager lors du Tournoi 2015. Il est vrai que l'arrière du XV du Chardon est parfois trop isolé pour créer de véritables différences : ses relances manquent de soutien et ses inspirations géniales ne sont pas toujours comprises par ses partenaires. Il n'en demeure pas moins que Hogg est un régal pour le spectateur, même si la plupart de ses tentatives sont vouées à l'échec. La justesse de ses passes comme la vitesse d'exécution de ses changements d'appuis font de lui un numéro 15 à l'ancienne, un jouer à part, bref un magicien !

outils