mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

France

A. Les joueurs à suivre.

 

C'est un sacré pari qui attend Guy Novès. Le nouveau sélectionneur des Bleus, qui succède à Philippe Saint-André, doit rebâtir un XV de France conquérant après le revers historique des Tricolores en quart de finale de Coupe du monde face aux Néo-Zélandais (62-13). La tâche est ardue mais l'ancien entraîneur du Stade Toulousain bénéficie d'une expérience et d'une aura qui rendent le rêve possible. Apôtre d'un jeu fait de mouvements, le nouvel homme fort du XV de France a carte blanche pour redorer le coq sur la poitrine des joueurs et ses premiers messages indiquent qu'il ne compte pas abandonner son rugby offensif et créatif. De bon augure pour le Tournoi…

 

Pour mettre en pratique ses idées, Guy Novès a le choix des armes. S'il pourra toujours s'appuyer sur quelques cadres indiscutables (Maestri, Picamoles, ou Parra pour ne citer que les plus expérimentés), le sélectionneur français a déjà posé sa patte en nommant Guilhem Guirado capitaine. Un honneur et une lourde responsabilité pour le talonneur du RC Toulon, chargé de succéder à l'immense Thierry Dusautoir qui a décidé de prendre sa retraite internationale. A ses côtés, en première ligne, Teddy Ben Arous et Uini Atonio devront tous les 2 confirmer les promesses affichées. Mais la grande inconnue, et peut-être révélation du Tournoi à venir, s'appelle Camille Chat. A 20 ans, le talonneur du Racing 92 a explosé en début de saison et il devrait avoir sa chance au sein des Bleus. Incroyablement athlétique pour son poste, Chat représente le profil de l'avant moderne, explosif et mobile.

 

L'autre surprise du chef Novès, dans ce Tournoi, pourrait se nommer Sébastien Bézy. Le demi de mêlée du Stade Toulousain réalise lui aussi un excellent début de championnat et il devrait être lancé dans le grand bain. Sa vision du jeu et sa capacité à ressortir rapidement les ballons dans les regroupements plaident incontestablement en faveur d'une titularisation. De plus, Bézy s'avère également précieux dans un rôle de buteur que recherche toujours le XV de France. Reste à savoir avec qui le petit prodige serait aligné en charnière s'il venait à débuter un match ? Jules Plisson ? François Trinh-Duc ? Sur le numéro 10, pas évident de connaître les desseins de Guy Novès… Une chose est sûre, de cette association dépendra beaucoup l'avenir des Bleus.

 

Enfin, d'autres talents pourraient voir le jour au plus haut niveau durant la compétition. Citons les piliers Vincent Pelo (La Rochelle) et Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles), le 2ème ligne Paul Jedrasiak (Clermont), les troisièmes ligne Kevin Gourdon (La Rochelle) et Yacouba Camara (Toulouse) ou encore le trois-quart centre Jonathan Danty (Stade Français). A moins que la véritable surprise nous vienne du Rugby à 7 ? Virimi Vakatawa, star de l'équipe de France dans cette discipline et déjà passé par le XV au sein du Racing, pourrait bien être testé par le nouveau sélectionneur. Bref, comme souvent, il y aura certainement beaucoup d'appelés mais peu d'élus. A charge pour les nouveaux sélectionnés de gagner leur place au soleil !

 

B. La liste des joueurs probables.

 

Le groupe de 31.

 

Avants : Uini Atonio (La Rochelle), Eddy Ben Arous (Racing 92), Antoine Burban (Stade Français), Yacouba Camara (Toulouse), Camille Chat (Racing 92), Damien Chouly (Clermont), Alexandre Flanquart (Stade Français), Kevin Gourdon (La Rochelle), Guilhem Guirado (Toulon, capitaine), Paul Jedrasiak (Clermont), Wenceslas Lauret (Racing 92), Yoann Maestri (Toulouse), Louis Picamoles (Toulouse), Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles), Rabah Slimani (Stade Français), Sébastien Vahaamahina (Clermont).

 

Arrières : Sébastien Bézy (Toulouse), Hugo Bonneval (Stade Français), Jonathan Danty (Stade Français), Jean-Marc Doussain (Toulouse), Alexandre Dumoulin (Racing 92), Benjamin Fall (Montpellier), Gaël Fickou (Toulouse), Wesley Fofana (Clermont), Rémi Lamerat (Castres), Maxime Machenaud (Racing 92), Maxime Médard (Toulouse), Morgan Parra (Clermont), Jules Plisson (Stade Français), Scott Spedding (Clermont), Virimi Vakatawa (équipe de France à VII, mis à disposition pour le stage).

 

C. Le joueur du dernier Tournoi 2015.

 

Scott Spedding a mal débuté pour finir en boulet de canon. Commotionné et remplacé en cours de match contre l'Irlande, écarté face au Pays de Galles, l'arrière d'origine sud-africaine a ensuite réalisé 2 prestations de très haut vol face à l'Italie et l'Angleterre. Mis en concurrence avec Brice Dulin au poste d'arrière, Spedding a su s'imposer grâce notamment à ses qualités de buteur longue distance. Également très sûr dans le jeu aérien, le néo-Clermontois s'est révélé un joueur solide et fiable quand le bateau bleu tanguait lors du dernier Tournoi. Néanmoins, la place de numéro 15 est toujours très convoitée chez les Bleus et Spedding doit retrouver du temps de jeu dans son nouveau club. Guy Novès lui fera-t-il encore confiance en 2016 ?

outils