mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

le lexique du jeu

Une fois la présentation des équipes faite et le programme du Tournoi dévoilé, il n'est peut-être pas inutile de revenir sur les fondamentaux mêmes du jeu. On a coutume de dire que les règles du Rugby sont parmi les plus compliquées à assimiler, même pour un passionné, et ce n'est sans doute pas faux. Si les bases de ce sport (la passe en arrière, la mêlée ou la touche) sont très aisées à comprendre, d'autres termes récurrents restent assez obscurs pour le grand public. Nous vous fournissons ici un petit glossaire pour vous aider à encore mieux apprécier les matchs du prochain Tournoi :

 

89.

 

Ce numéro désigne une combinaison assez rare où, au moment de sortir le ballon de la mêlée, le numéro 8 (3ème ligne centre) surprend l'adversaire en prenant la place du demi de mêlée (numéro 9) et en adressant la passe à ce dernier, alors positionné en ouvreur.

 

Cadrage-débordement.

 

C'est l'arme fatale des arrières en général, et des ailiers en particulier. Un "cad'-deb'" consiste à arriver lancé sur son opposant, à le fixer avant de le déborder par l'un des côtés grâce à un changement d'appui rapide.

 

Chandelle.

 

Ce coup de pied, jamais très long mais qui doit s'élever haut, peut semer la panique dans les défenses les mieux organisées s'il est bien tapé. L'objectif est d'être au point de chute pour récupérer le ballon derrière le rideau défensif.

 

Chistera.

 

L'un des gestes les plus appréciés par les amateurs de beau jeu. Inspirée de la pelote basque, cette passe s'effectue dans le dos avec un mouvement de balancier qui rappelle celui des joueurs munis d'une chistera.

 

Cocotte.

 

Ce nom typiquement rugbystique est un regroupement de joueurs debout, composée au minimum du porteur du ballon, d'un soutien (autre joueur de son équipe) et d'un joueur de l'équipe adverse. L'objectif d'une cocotte est de progresser en force à travers la défense.

 

Cuillère.

 

A ne pas confondre avec celle, en bois et symbolique, qui est attribuée au dernier du Tournoi. Une cuillère est un placage désespéré et spectaculaire : celui qui le réalise se jette dans les pieds de l'adversaire et parvient à le déséquilibrer en lui fauchant la cheville.

 

Drop.

 

Il s'agit d'un coup de pied bien particulier puisqu'il est toujours frappé en demi-volée, c'est à dire après un rebond du ballon. Le drop sert pour certaines remises en jeu (renvoi aux 22 m par exemple), mais aussi à marquer des points si le ballon passe entre les poteaux en cours de jeu (dans ce cas on parlera de drop-goal).

 

Fourchette.

 

Geste très dangereux et tout à fait proscrit par le règlement qui consiste, sous la mêlée, à enfoncer les doigts dans l'œil de l'adversaire d'en face. La fourchette est aujourd'hui sévèrement punie et un joueur coupable peut écoper de plusieurs semaines de suspension.

 

Marque.

 

C'est le nom qui désigne un arrêt de volée. Le joueur qui l'effectue réceptionne un coup de pied adverse à l'intérieur de ses 22 m et doit crier "marque" au moment où il se saisit du ballon.

 

Maul.

 

Action durant laquelle au moins 2 joueurs viennent se lier au porteur de la balle. Ces derniers doivent demeurer sur leurs pieds et avancer vers la ligne de but adverse, sinon l'arbitre peut arrêter le jeu et siffler une mêlée en rendant l'introduction à l'équipe qui défend. Un maul qui avance de plusieurs mètres est appelé groupé pénétrant.

 

Nettoyage.

 

Ce terme est utilisé pour désigner l'action de repousser, souvent avec force, les joueurs adverses qui se trouvent en position irrégulière dans un regroupement et qui gênent la libération du ballon.

 

Offload.

 

C'est LE mot à la mode dans le rugby actuel. En Français on dit également passe après contact. Dans un jeu de plus en plus cadenassé, où les espaces se font rares, l'arme absolue consiste désormais à réaliser une offload, c'est-à-dire que le porteur du ballon va aller au contact de son opposant, résister à la charge de celui-ci et, grâce à une gestuelle parfaitement maîtrisée, parvenir à passer le ballon à l'un de ses coéquipier.

 

Raffut.

 

Le raffut est l'une des actions les plus spectaculaires de ce sport. Il consiste à repousser, au moyen de la seule force du bras, un adversaire qui tente d'arracher le ballon des mains du porteur. Ce dernier devra se montrer extrêmement puissant pour réaliser ce geste.

 

Ruck.

 

A la différence du maul, où le ballon est porté, le ruck est une autre forme de regroupement mais cette fois le ballon est au sol. Chacun doit rester debout et essayer, soit en poussant l'adversaire, soit en ramenant le ballon au pied vers son camp, de prendre possession du jeu.

 

Merci à la F.F.R., à son président et à Dominique Poulain pour sa participation à l'édition audio et l'agence KM8 pour les contenus.

outils