vous êtes ici : accueil >> beauté >> actus avec elle.fr >>

3 signes qui prouvent que vous manquez de collagène

Champion de l’anti-âge,  le collagène - présent naturellement dans l’organisme - permet aux tissus de l’épiderme de se régénérer, de préserver son élasticité et de maintenir une bonne santé articulaire. En bref, il nous est essentiel. Le problème ? Dès l’âge de 25 ans, sa production décroît entraînant alors un processus de vieillissement de la peau et une altération du cartilage osseux. Concrètement, chaque année après cet âge clé, le collagène diminue de 1,5 % par an (et jusqu’à 30 % par an après 70 ans). Pire encore, certains facteurs à l’instar du stress, de la pollution, l’exposition au soleil encore la génétique aggravent ce phénomène. On parle alors de carence en collagène. Mais comment reconnaître les signes avant-coureurs ? 

Lire également >  Le collagène marin, l’allié anti-âge à connaître 

Les signes majeurs d’une carence en collagène 

Vous avez de plus en plus de rides… C’est sans doute le signe numéro un d’une carence en collagène. Les rides et ridules font partie des symptômes visibles d’un manque de cette protéine anti-âge. Mais pas de panique, il existe de nombreuses solutions pour  booster naturellement le collagène de la peau.  Au programme : des cures, une alimentation riche en œufs, produits laitiers ou encore bouillons d’os, ou enfin de soins dédiés. 

Vos cheveux s’affinent… Depuis quelques mois, vos cheveux sont de plus en plus fins, difficiles à coiffer et moins brillants. Malgré différentes routines capillaires, le résultat n’est jamais au rendez-vous. Sur le banc des accusés ? Le manque de collagène dans votre organisme. En effet, ce dernier agit également sur la santé de notre chevelure à l’aide de ses micro-vaisseaux qui transportent les nutriments essentiels du corps jusqu’aux cheveux. Lorsqu’une baisse du taux de collagène se fait ressentir, le voyage des micro-vaisseaux est plus difficile. Résultat ? Le cheveu s’amincit.  

Vous souffrez des articulations… Anti-âge, le collagène maintient également les articulations en place. Lorsque sa production est en baisse, il est normal de ressentir quelques douleurs aux tendons et aux ligaments. Si les symptômes persistent, n'hésitez pas à consulter un médecin.