mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

quechoisir.org

Marché immobilier - Les ventes de logements classés F et G explosent

Dimanche 28 novembre 2021, 09h53

Le résultat de la loi Climat et résilience ne s'est pas fait attendre. Alors qu'elle gèle le loyer des logements classés F ou G dès 2022, qu'elle interdit leur mise en location dès 2025 pour ceux qui sont notés G, dès 2028 s'ils sont en F et 2034 s'ils écopent d'un E, de nombreux propriétaires préfèrent s'en débarrasser au plus vite. Avoir à se lancer plus ou moins rapidement dans des travaux de rénovation énergétique d'ampleur ou à se soumettre dès l'an prochain à un audit énergétique pour vendre son bien classé F ou G n'a pas l'air de séduire grand monde.

L'effet de la loi sur le marché immobilier s'est même fait sentir avant que la loi ne soit adoptée en août dernier. Les discussions au Parlement, abondamment commentées dans la presse, ont suffi à convaincre de nombreux propriétaires de vendre leurs biens. Le nombre de logements mal classés proposés à la vente a en effet bondi dans de nombreuses grandes villes entre septembre 2020 et octobre 2021, selon le site d'annonces immobilières Seloger.com. Par exemple de 74 % à Rennes, 72 % à Paris, 70 % à Nantes, 66 % au Havre, 56 % à Argenteuil, 43 % à Toulouse et Lyon, 41 % à Lille. Le phénomène semble s'être encore accéléré au cours de ces derniers mois.

Conséquence, sauf en zone très tendue, le prix de vente de ces biens va baisser. Quant à l'offre locative, elle est bien partie pour se réduire. Des effets que le parlement n'avait sans doute pas anticipés en adoptant la loi Climat et résilience.